Jisbar x Weston : Quand la Chaussure et l’Art se rencontrent.

Tiens, Jisbar organise une exposition avec Weston – faudrait aller voir ça de plus près.
Voici la première chose qui m’est apparue quand j’ai vu l’invitation Facebook. La mode et l’art, c’est une grande histoire d’amour qui dure, seulement avec la chaussure, c’est moins fréquent ! Alors quand on voit un grand nom comme Weston qui part sur des terres inconnues, on file interroger l’artiste sur ses motivations et cet événement !

Vous avez peut-être découvert Jisbar ici, lors d’une interview d’EFERYA. Si ce n’est pas le cas, je vous laisserai ses réseaux plus bas pour rattraper vos lacunes. Place à l’interview maintenant !

RIVES Julien Mouffron-Gardner OOTD

– Hello Jisbar ! Présente toi un peu et raconte nous tes histoires pour les lecteurs qui ne te connaissent pas !

Salut Jeremy, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un artiste peintre de 27 ans. Mon atelier est situé sur Paris et cela fait environs 10 ans que je peins. Pour ce qui est de mon style, je me définie comme un artiste pop/street car je m’inspire beaucoup des références du pop art que je mixe à l’univers du street art.

Concernant mon parcours, j’ai eu la chance d’être exposé en France dans des musées et des galeries, mais également aux Etats-Unis d’Amérique du nord (oui ça claque dit comme ça), en Suède, à Londres, à Abu Dhabi…

Je vais te raconter deux anecdotes de ma vie d’artiste qui m’ont marquées. J’ai eu la chance d’avoir comme premier collectioneur « Norman fait des vidéos » il y a de cela plusieurs années et plus récemment j’ai eu la visite de Francois Hollande dans une de mes expo (maintenant il va au théâtre voir Drucker, il a changé haha). #TrueStory

– Prochainement, tu lances une expo avec Weston ! Comment ça se passe quand le Street Art / L’art contemporain rencontre un Mastodonte de la chaussure ? C’est né comment ?

boutique_jm_weston_301488923_north_600x_white

Le monde de l’art est fait de rencontres inopinées et j’ai eu la chance que cela se passe de la sorte avec Weston.
Ils ont été emballés par mon travail et m’ont proposé une collaboration. J’ai pu parler aux boss de la marque pendant un de leur vernissage et le courant est tout de suite bien passé.

Weston a une vision de l’art très proche de la mienne. On a convenu de plusieurs projets ensemble dont celui d’une exposition dans leur boutique de saint honoré le 23 février. L’objectif de cette expo est de jouer sur les contrastes.

En effet Weston a, comme toutes marques de luxe mondialement connues, une identité visuelle très encadrée. Le faite de pouvoir intervenir dans cette espace va permettre d’apporter une nouvelle dynamique à la boutique et de faire vivre une nouvelle expérience aux clients. En effet mes toiles sont souvent pleines de splash, de coulures, de bombes de peinture, de collages, de déchirures et d’imperfections plus ou moins calculées ce qui les opposent fondamentalement au design épuré, sobre et chic de la boutique.

C’est ce genre d’antipode qui produisent des events novateur.

– Tu veux nous parler un peu plus en détail de ton travail ? Ton processus créatif ?

Je crée mes toiles en fonction de mon planning d’expo afin de proposer toujours de nouvelles oeuvres.

chill

Pour ce show j’ai prévu 20 toiles mais j’élargis mon spectre à la sculpture et à differents supports (toiles, skates, chaussure…). J’aime également profiter de l’espace au maximum et la boutique intègre un écran de 2 mètres de haut sur lequel je pourrai diffuser une vidéo créée pour l’occasion sur les coulisses de mon atelier et de mon processus créatif.

Bien évidemment on ne fait pas un bon vernissage sans alcool, amuses-bouche et jolies filles et promis il y aura les trois. (Note de la rédaction : ok on signe ou ?)

Pour en revenir à mon travail, je n’ai qu’une règle, si cela me fait rigoler et que visuellement ça claque alors je le fais. L’idée me vient souvent quand je marche ou en fonction de l’actualité et de mes humeurs. J’ai également des thèmes récurant dans mon travail comme celui de l’argent, de l’espace, de la relation aux marques/pubs….

Apres, en terme de réalisation je commence toujours par faire un million de croquis, je garde le meilleur que je reproduis sur ma toile. Une fois cette étape terminée, le plus fun commence puisque je fais les grands aplats à l’acrylique, les contours noirs au pinceau fin, et ensuite je « salis » la toile grace à de la peinture à l’huile, de la bombe et plein de splash/coulures. voila pour la théorie maintenant place à la pratique.

– Cette expo avec Weston, elle est adressée à un public particulier ou c’est vraiment pour tout le monde ?

Cette exposition est bien évidemment pour tout le monde, on va tout faire pour que chacun passe un bon moment et que l’on puisse avoir des échanges intéressants et rigoler tous ensemble. L’équipe de Weston et moi-même seront fiers et heureux de vous faire découvrir nos univers.

02-jisbar

– Un truc à ajouter pour finir ?

N’hésitez pas à vous inscrire sur l’événement Facebook et a y inviter vos ami(e)s, c’est grâce à vous que la magie grandit et que les projets deviennent de plus en plus fou : https://www.facebook.com/events/328575390869720/
Prenez soin de vous et on se voit le 23 février au 243 rue St Honoré 75001 Paris à partir de 18h30.

Merci Jisbar pour ton temps et tes réponses !

J’espère moi-même vous y voir, puisque je serai présent à cet événement, comme à chaque fois, quand mes univers préférés se rencontrent. Ce sont des dynamiques comme celle-ci qui rendent nos métiers ainsi que nos passions intéressantes, et il faut à tout prix les soutenir.

Et si vous voulez aller plus loin, il vous suffit de vous abonner à la petite newsletter.

CLIQUE ICI.

S'inscrire à la Newsletter

Mode, Style, Tendance, Lifestyle et tests produits. Une fois par semaine.

Merci pour votre inscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Quels bijoux homme en 2018 ?

Aujourd'hui, nous nous penchons sur une partie de la mode masculine qui était très peu présente ces dernières décennies. L’intérêt...

Fermer