Florian Denicourt, créateur maroquinier de luxe

Nous adorons vous parler chaussures sur Be What You Wear, et nous postons régulièrement des billets consacrés aux excellents chausseurs ou aux marques dont le rapport qualité/prix est remarquable. De fait, l’univers de la chaussure classique est plutôt vaste et marqué par un grand nombre de références, notamment européennes. Il en va différemment du côté des sneakers : on compte moins de marques en Europe et surtout en France, et le marché est relativement plus restreint. Florian Denicourt fait partie de ces quelques figures d’exception, proposant des produits à la fois classiques et en même temps parfaitement reconnaissables, tant grâces aux matières utilisées – luxueuses, comme nous le verrons plus bas – qu’en terme de parti-pris – ce côté rock et androgyne assumé et revendiqué.

Florian Denicourt

Florian est certainement intéressé par la création depuis son enfance : il dessine sa première paire de chaussures à l’âge de 10 ans, et intégrera plus tard une formation à l’école Duperré (école supérieure des arts appliqués, à Paris). Diplômé en 1999, il se forge par la suite une expérience chez Vanessa Bruno – une marque de maroquinerie féminine haut de gamme qui fait de très très belles choses – de 2001 à 2003. Il décide finalement de créer sa propre ligne d’accessoires féminin avec sacs et ceintures : des produits relativement simples qui plaisent au public féminin et qui attirent également le public masculin.

vanessa bruno

Quelques unes de mes amies possèdent des sacs Vanessa Bruno : c’est très joli ; j’aime beaucoup le travail effectué sur les couleurs. Parfait comme idée de cadeau pour noël, à condition d’y mettre le prix : 520 euros pour ce sac “le lune aimé”. Crédits photo : eshop Vanessa Bruno.


En juin 2010, Florian Denicourt ouvre sa première boutique rue Charlot dans le Marais, à Paris. L’univers, le décors de l’endroit semblent en adéquation totale avec le style défendu par le créateur : d’abord, une grande sobriété, un esprit “rock” assumé, une volonté de garder un côté “androgyne” de manière très assumée.

Une identité remarquable

Le travail entier de Florian Denicourt repose sur ce pari relativement simple : revisiter des pièces intemporelles, classiques, et les rendre modernes et minimalistes, toujours dans ce même esprit “rock’n’roll” et androgyne. Les accessoires sont produits dans son atelier, dans le Marais ; les chaussures sont confectionnées au Portugal. Le minimalisme est le maître mot de chaque collection : Florian Denicourt préfère la sobriété à l’extravagance, la simplicité aux ornements : la pièce doit se suffire à elle-même, que ce soit grâce aux matières ou au design des produits.
2243319073-09NO-floriandenicourt-sac-01

Sac mini Bucket en cuir de python. 875 euros, crédits photo : L’exception



J’ai eu envie de vous faire découvrir des pièces différentes en terme de design afin de mieux comprendre le travail du designer. Ce sac pour femme est à mon sens l’une des pièces les plus fortes du créateur : le cuir de python, les quatre soufflets zippés signent un côté “rock et luxueux” qui correspond parfaitement à l’univers de Florian. Un joli travail sur les matières – notez les contrastes entre le fond, l’empiècements, les fermetures et le reste de la pièce – et sur le design. Ma pièce favorite côté maroquinerie féminine !

4d6185575dc5114011d3fed04ea63c74eb461ac0

Backpack en cuir de vachette, 450 euros. Disponible sur l’eshop Florian Denicourt. Crédits photo : Florian Denicourt.com



Côté maroquinerie masculine, on perçoit dans certaines pièces l’envie de créer du beau, dans de belles matières, mais de manière beaucoup plus nuancée, subtile. Encore une fois, le cuir donne à la pièce toute sa noblesse. J’aime beaucoup ce genre de pièce très facile, on se retrouve avec un sac type Eastpak ou Herschel, avec un côté luxe affirmé. Une pièce pratique, que l’on peut porter au quotidien, mais qui reste une pièce unique.

111403305987-09NO-floriandenicourt-blousonaviateur-01

Blouson aviateur en cuir d’agneau, 695 euros. Crédits photo : l’exception.



Finissons notre première sélection avec ce superbe blouson aviateur en cuir d’agneau. Confectionné en France, il comporte de nombreux détails intéressants à noter : les épaulettes (qui donneront par ailleurs un peu de carrure aux plus fin d’entre vous), le travail sur les poches et sur les pressions qui complètement bien l’ensemble. Le tout reste parfaitement sobre, mais le cuir et le design rendent à cette pièce un côté “luxe” bien loin de la plupart des marques mainstream, dans cet ordre de prix.

Test d’une paire de sneakers Hanover Suède

Enfin, avant de passer à la phase de test, je souhaiter vous parler quelque peu de la ligne de chaussures pour homme. On y retrouve des classiques revisités : derbies, bottes, et des produits différents de ce que l’on voit ailleurs, comme des rangers. Pour la majorité des pièces, le point clé est le système de fermeture et cette manière très particulière de redessiner les formes, pour donner du caractère à chaque paire. On se trouve ici sur un positionnement haut-de-gamme, pour des prix allant de 225 euros (sneakers basses) à 420 euros (bottines). C’est un prix plus que correct au vu du caractère unique des produits et des matières utilisées : un bon cuir s’entretient et se garde facilement plusieurs années.


Pour ceux qui souhaiteraient changer des Common Project (belles et increvables mais un brin passe-partout) Florian Denicourt me semble être une excellente alternative, un peu plus abordable de surcroît.

DSCF3310

Et voilà la bête ! Vous pouvez retrouver la paire sur l’exception, ou en boutique dans le Marais, au prix de 290 euro.



Lorsque l’on m’a proposé ce test produit, j’ai accepté sans aucune hésitation : je passe de temps en temps devant la boutique du Marais et j’aime toujours y jeter un coup d’oeil, pour le simple plaisir d’admirer de belles matières, de belles pièces. Florian Denicourt est un créateur dont on entend parler depuis plusieurs années maintenant, et son travail mérite à mon sens d’être reconnu.


C’est par ailleurs l’occasion, pour moi, de montrer que l’on peut porter des sneakers noires sans faire de faute de goût ! Certes, les sneakers montantes noires sont moins faciles à accorder, il faudra faire surtout faire bien attention au pantalon, faire en sorte que le contraste entre les deux ne soit pas trop fort, que l’ouverture à la cheville convienne un minimum, mais rien d’impossible en soit, surtout pour des chaussures de si grande qualité.


En effet, le problème récurrent avec le noir, c’est qu’il vieillit mal et peut donner un très mauvais aspect à une pièce lorsque la matière est de faible qualité. Rien de tout cela avec cette paire, que j’ai choisi pour le contraste entre le cuir lisse et l’empiècement en suède. Je trouve que cela donne beaucoup de cachet à la paire, ça la rend plus reconnaissable, et un peu plus chic.

Florian Denicourt

J’aime beaucoup le système de fermeture, très pratique, qui casse un peu la monotonie du design, donne le côté “rebelle” à la chaussure (la signature de Florian Denicourt). Les chaussures sont confectionnées au Portugal, c’est du collé-cousu – la couture est d’ailleurs très peu visible.

DSCF3311

Les lacets sont en coton ciré, la chaussures entière est en cuir de vachette et la semelle en gomme végétale. Les chaussures sont particulièrement bien finies (on peut sentir le soin apporté au finitions), et surtout très agréables à porter.
C’est d’ailleurs l’un des points qui m’a le plus marqué : l’intérieur est vraiment confortable, on se sentirait presque comme dans des chaussons, ce qui change des sneakers de très moyenne qualité que je porte de temps en temps. Je me sens bien tenu, à l’aise dans mes baskets, et les premiers ports n’ont pas présenté de difficulté particulière (c’est l’avantage des sneakers).

adrien florian denicourt

Pull Sébastien Blondin
Pantalon COS
Sneakers Florian Denicourt.



Il n’est pas toujours facile de prendre du noir en photo (luminosité, exposition, etc.) mais je crois que l’on peut facilement percevoir, ici, la qualité de la paire. J’ai choisi une tenue extrêmement simple : un pull et un pantalon en laine qui restent dans des couleurs simples et hivernales, pour que l’attention se porte plus sur les contrastes et les détails, sur la qualité des matières notamment. On se retrouve avec une tenue urbaine (malgré le barbecue en arrière-plan) et surtout portable au quotidien sans aucun problème majeur.


Je dois enfin avouer avoir bien éprouvé cette paire : comme je sors en soirée avec ces sneakers, et que j’aime danser, j’ai pu avoir peur de les abîmer (notamment l’empiècement en Suède). Je n’ai pas eu d’accident particulier et surtout, les chaussures tiennent particulièrement bien le choc. Je fais simplement attention à ce qu’aucun liquide ne leur tombe dessus, pour le reste : c’est un vrai bonheur !


Florian Denicourt est un créateur parisien qu’on vous conseille vraiment de suivre de près, tant du côté masculin que féminin. On le retrouve dans plusieurs grands magasins (Le Bon Marché, Printemps) et bon nombre de ses pièces me semblent être de belles idées de cadeaux pour noël. En terme de maroquinerie, Florian Denicourt nous semble très bien placé, tant en terme de prix que de design, il nous permet de sortir de ces marques que l’on a trop vu et revu. Testé et approuvé !

Adrien

Et pour recevoir plus d’articles, inscrivez vous à la newletter !

[wps_custom_form id=”0″]

S'inscrire à la Newsletter

Mode, Style, Tendance, Lifestyle et tests produits. Une fois par semaine.

Merci pour votre inscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
(Test) Découverte du H2 de B&O Play

Vous le savez, j'aime tester différents casques puisque je travaille de chez moi et cela me permet d'avoir un fond...

Fermer