Du côté de chez vous, Jacques et Demeter

Aujourd’hui, on va parler de chaussures Made in France ! Parce que les belles chaussures, ce n’est pas seulement en Italie ou en Angleterre qu’on les trouve, on monte immédiatement en voiture Marcel ! Direction une belle aventure bien de chez nous.

Avant propos : J&D fait partie de ces jeunes marques qui allongent la liste des chausseurs de qualité et que nous avons aujourd’hui le plaisir de vous présenter. D’ailleurs, pour commencer à choisir vos premiers beaux souliers, relisez ceci 😉 . Créé par Maxime Van Rothem et Valentine Delaroa en 2011, Jacques et Demeter propose des souliers vraiment français, de A à Z : imaginés et montés en France à partir de cuir français,  les différents modèles sont une véritable ode au savoir-faire de notre pays. jd

Jacques et Demeter, c’est eux ! 

 

Nous avons souhaité interviewer les créateurs de la marque afin de mieux comprendre leurs objectifs et leur positionnement, dans un marché de plus en plus concurrentiel.

 

BW-YW : Comment est né Jacques et Demeter ?

Très simplement: Nous avons toujours aimé l’artisanat et les beaux objets. Nous sommes fascinés par cette capacité qu’ont certaines personnes à réaliser de sublimes objets avec leurs mains.  Si vous ajoutez à cela une passion pour les chaussures et une envie de créer et de vivre une aventure, vous obtenez Jacques & Déméter !

BW-YW : Qui sont Jacques et Demeter ?

Jacques & Déméter c’est nous, Valentine et Maxime. En fait ce sont nos seconds prénoms respectifs. C’est un moyen pour nous de nous effacer pour mieux mettre en avant les artisans, fabricants et tanneurs sans qui les chaussures Jacques & Déméter n’existeraient pas.

BW-YW : Pourquoi avoir choisi le made in France ? Est-ce rentable également ? Y-a-t-il un avantage clair en terme de qualité par rapport à d’autres pays ?

Même si les considérations éthiques et sociales sont entrées en ligne de compte, nous avons choisi de produire en France avant tout pour des raisons pratiques : nous aimons suivre et intervenir tout au long du processus de fabrication. Du coup, en faisant fabriquer nos chaussures en France, nous sommes proches de nos différents fournisseurs et ateliers et nous pouvons donc leur rendre visite régulièrement.

Parler la même langue permet aussi de faciliter les échanges et de mieux se comprendre. Enfin, la France est un pays réputé dans la confection de chaussures de qualité, ainsi que pour ses cuirs – les plus grandes maisons se fournissent en cuir dans des tanneries françaises – alors pourquoi chercher à faire ailleurs quelque chose qu’il est possible de faire ici ?

Concernant la rentabilité je pense que c’est une notion bien trop présente dès que l’on crée une entreprise. Attention, je ne dis pas que nous sommes l’armée du salut ou une organisation humanitaire, mais, plutôt que de penser uniquement avec des chiffres nous avons préféré mettre l’humain au coeur de notre démarche. Nous pensons simplement qu’il est possible de mieux répartir la marge pour que nous puissions vivre de notre activité et que nos fournisseurs soient justement rémunérés, à la hauteur de la qualité de leurs savoir-faire, et enfin qu’ils travaillent dans des conditions décentes. Tout cela sans pour autant que le consommateur ait à s’endetter sur 5 ans pour acheter une paire de chaussures. L’inconvénient de cette démarche c’est que nous avons des prix justes et que nous ne pouvons donc pas multiplier les remises, ventes privées et autres déstockages qui sont de simple discours marketing.

En terme de qualité, la réponse est très simple : oui ! La France, avec l’Angleterre et l’Italie, possède un savoir-faire ancestral dans la confection de chaussures et dans la filière cuir en général. Après, je ne dis pas qu’il n’y a pas des choses très bien dans d’autres pays et de toutes façon, je ne possède pas – encore –  assez de paires de chaussures pour pouvoir comparer des Jacques & Déméter avec toutes les autres !

BW-YW : Comment situez-vous les souliers Jacques et Demeter dans le marché actuel ? 

Là encore, c’est comme pour la question de la rentabilité ! Ce sont des notions très appréciées par les entrepreneurs, les banquiers ou les étudiants en école de commerce. Mais nous n’avons pas cette approche. Nous ne sommes pas à la recherche d’un concept marketing qui nous différencie des autres ou un design complètement novateur. Il y a un côté bien plus instinctif dans notre offre. Nous fonctionnons au coup de cœur plus qu’avec une approche très réfléchie.

Après, bien évidemment, je regarde ce que font les autres marques ainsi que leurs tarifs, mais ce n’est pas une fin en soit et nous ne cherchons pas particulièrement à nous positionner par rapport à elles. Même si je ne peux pas nier que, forcément, le prix de vente nous positionne naturellement sur un segment. Disons simplement qu’avec Jacques et Déméter nous souhaitons nous positionner sur le marché des belles (comprendre bien faites) chaussures à porter au quotidien.

BW-YW : Pour vous, quelle est la valeur ajoutée de ces souliers dans cette partie du marché ?

Nous souhaitons proposer une solution de plus aux hommes pour bien se chausser ! Non mais plus sérieusement, là encore ce n’est pas notre approche. Nous faisons simplement des chaussures qui nous plaisent, qui ne soient pas comme celles des autres et qui sont vendues à un prix honnête. Donc si je dois absolument répondre à la question je dirais que nous avons un meilleur rapport qualité / prix sur notre segment.

Notre véritable volonté est que tous les hommes soient bien chaussés. Vaste programme vu ce que je vois lorsque je me promène dans la rue. Mais les choses bougent et plus l’offre est large, plus il y a de chances que ce souhait se réalise un jour !

BW-YW : On remarque sur plusieurs modèles des formes plus rondes et généreuses que la plupart de celles que l’on trouve dans l’offre actuelle. Pourquoi ce parti pris ?

Tout simplement parce que j’ai le pied large et un fort cou-de-pied. À vrai dire je ne suis pas d’accord : il y a beaucoup de chaussures aux formes rondes et généreuses dans l’offre actuelle. En plus, ces formes sont bien plus cohérentes d’un point de vue anatomique. Vous avez déjà vu des pieds pointus ?

Par ailleurs les formes plus rondes sont plus adaptées à l’esprit de nos chaussures, vu que nous ne sommes pas dans la « chaussure de ministre » ou dans la chaussure « néo-dandy ». Enfin, je trouve que les formes trop effilées ont tendance à donner une drôle d’allure à la silhouette, alors qu’une forme plus ronde va mieux respecter les proportions.

BW-YW : Votre seconde collection a été financée grâce à Ulule et au Crowdfunding. Que pensez-vous de ce nouveau moyen de financement ? Quels sont ses avantages ? Pensez vous que ce modèle puisse se démocratiser davantage et perdurer ?

Vu le succès de la campagne, je ne peux que dire que ce moyen de financement est bon. Lorsque vous créez une entreprise, vous rencontrez beaucoup d’interlocuteurs qui vous parlent de rentabilité, de business plan, etc. sans même savoir si ce que vous allez proposer a une chance d’intéresser des gens. Le crowdfunding est un test grandeur nature. En tous cas, c’est comme cela que nous l’avons vu pour notre collection.

En plus, il y a quand même un gros avantage : l’aspect gagnant-gagnant de ce système. Dans notre cas, nous récoltons des fonds avant le lancement de la production et vous pouvez acheter des chaussures à un prix plus qu’intéressant. Enfin, nous avons un retour sur ce qui plait ou pas.

BW-YW : Le mot de la fin ?

Les hommes sont de plus en plus soucieux des vêtements qu’ils achètent. Ils veulent une belle chemise, un beau pull, manteau, etc. Pourtant, les chaussures sont souvent exclues de ce raisonnement et je ne comprends pas pourquoi. Quand on sait que les chaussures sont l’une des premières choses que l’on regarde et que l’on remarque chez quelqu’un, c’est encore plus incompréhensible.

Je finirai donc en conseillant d’accorder autant d’importance aux chaussures qu’aux vêtements. Cela est valable aussi bien au moment de l’achat que pour l’entretien !

Ce qui m’a frappé et que l’on remarque facilement dans les réponses de Maxime, c’est la passion et le bon sens qui transparaissent. En effet, Jacques et Demeter, c’est avant tout une marque de passionnés responsables. Lors de nos échanges, j’ai ainsi pu bénéficier d’un conseil fort agréable et soucieux de ma satisfaction en tant que consommateur, rédacteur ou pas. Cela m’a ainsi permis de commander mes souliers en toute confiance lors de la campagne Ulule. Et comme vous allez bientôt le voir, je ne regrette pas une seconde cette paire qui rejoint ma collection de beau souliers.

 

Les créateurs de Jacques et Demeter ont pris la décision d’agir pour protéger et mettre en valeur le savoir-faire indéniable de notre pays en matière de chaussures. Cela se traduit tout d’abord par l’utilisation de cuirs de grande qualité venant des tanneries françaises Degermann (que nous avons visité il y a peu, cf notre reportage) et du Puy, reconnues pour la qualité de leur cuir pleine-fleur. Ensuite, un cuir de qualité ne serait rien sans un montage de même calibre. C’est pour cette raison que les semelles sont montées en France en cousu Blake sous gravure pour la plupart des modèles. Les boots, quant à elles, sont dotées d’un cousu norvégien pour plus de résistance aux situations extrêmes. Enfin, une attention toute particulière a été dédiée aux formes.

 

Refusant les souliers en forme de torpille ou de pied de platypus, et conscients de leur importance cruciale tant pour le confort que pour l’esthétique des souliers, les créateurs de la marque Jacques et Demeter ont choisi de proposer des formes plus rondes et adaptées, réalisées à l’aide des conseils d’un orthopédiste. Il en résulte des souliers de grande qualité, confortables, durables et dotés d’une forte identité visuelle (le fameux « chic with a twist » qu’on aime bien). choixjd

Quand je parle de « chic with a twist », ce n’est pas pour rien ! Voici un aperçu de quelques modèles tous beaux !

 

Cependant, comme l’a très bien expliqué Maxime, Jacques et Demeter, c’est aussi une approche humaine et responsable de la chaussure. Avec son modèle économique, la marque peut se permettre de faire vivre l’artisanat français, de respecter l’environnement et surtout de proposer un produit de qualité à la fois éthique et juste pour le consommateur. D’ailleurs, je vous recommande vivement de faire un tour sur le site de Jacques et Demeter afin de vous renseigner davantage sur les étapes de fabrication de leurs souliers. Surtout, je vous recommanderais de vous rendre sur leur blog, que nous suivons pour notre part avec grand intérêt.tenuejd

Une des tenues proposée par Maxime pour accompagner les double-boucles, sur le blog de Jacques et Demeter.

Test d’une paire de souliers Jacques et Déméter

Je vous présente, sans plus attendre, les double-boucles marron de Jacques et Demeter. FullSizeRender_3

Une ligne élégante, une couleur marron profonde, des brides contrastées, tout ce qu’il faut pour avoir la paire de double-boucles unique !

Depuis ma première paire de Carmina, je suis littéralement tombé sous le charme de ces derby à la fermeture si pratique et racée. J’avais désormais ma paire noire, mais il me manquait cruellement une paire marron, plus polyvalente et plus originale. Ce problème n’en est plus un désormais.

Parlons tout d’abord du cuir – provenant de la tannerie du Puy – et de sa couleur. La première chose qui m’a frappé en déballant ces souliers, ce fut l’intensité de la couleur. Je ne suis pas habituellement friand du marron foncé. Pourtant, la couleur était profonde, tendant légèrement vers le rouge. Ces chaussures étaient ainsi élégantes sans être vieillottes ni ternes. De plus, les brides contrastées de couleur gold ont ajouté ce qu’il manquait à ces chaussures pour les rendre uniques et modernes. En effet, plus une chaussure habillée est foncée, plus elle devient formelle généralement. Ensuite, il suffisait de regarder le cuir et de le toucher : sa douceur et son grain régulier me permettaient de deviner sa qualité et sa résistance.FullSizeRender_1

Moquette, Chevrons et Derbys, un trio gagnant et confortable ! 

 

Jacques et Demeter propose des souliers légèrement ronds, à la forme confortable et dotés d’une semelle solide. Choisies en taille 39, ces chaussures ont été d’un confort immédiat. C’est ainsi que l’on peut toujours reconnaître une paire de souliers de qualité et à la bonne taille : on a rarement mal ! On se sent au contraire maintenu mais à l’aise. En général, vous pouvez deviner si une chaussure est à votre taille en regardant si les côtés de votre pied sont directement en contact avec les flancs de la chaussure et si l’espace entre le haut du soulier et le haut de votre pied n’est pas trop important. Concentrez vous d’abord sur le maintien de votre talon et des côtés de votre pied, vous pourrez toujours régler le problème de hauteur par la suite avec des semelles. Ensuite, concernant la forme ronde qui pourrait effrayer les habitués des souliers en forme de missiles, je tiens à vous rassurer : les souliers restent fins et élégants ! La forme plus ronde est originale et ajoute une touche de style peu commune. IMG_0332

Notez la double épaisseur du cousu Blake sous gravure ainsi que la régularité et la propreté de la semelle.

 

Il me reste enfin à parler des semelles. Je vais balancer directement le pavé dans la mare : ces souliers disposent d’un montage Blake sous gravure. Le fameux débat Goodyear vs Blake a fait couler beaucoup d’encre et de sang (virtuels heureusement) lors de débats animés entre les passionnés. Pourtant, un bon Goodyear et un bon Blake se valent tous les deux. Il y a une notion de qualité du soulier à prendre en compte au delà du montage. Et même si vous conserviez la moindre frayeur, un bon patin et un fer devraient suffire à faire taire vos doutes. Cependant, ceci n’est pas un Blake classique. Celui-ci est sous gravure, conférant au soulier un renfort supplémentaire non négligeable sur une semelle blake, plus fine et plus délicate dans l’absolu. On peut ainsi marcher d’un pas confiant et assuré avec ces double-boucles.

Et finalement, comment porte-t-on de tels souliers ?

Comme vous le souhaitez ! En costume pour un Casual Friday ou avec un jean pour une tenue de tous les jours. Les possibilités sont très nombreuses. FullSizeRender

Un Gentleman Farmer qui lit Oui Oui à Hong Kong, ce n’est pas banal !

Souliers Jacques et Demeter

Mi-bas Doré Doré

Pantalon Ly Adams

Chemise en oxford Lapel Tailor

Blazer The Kooples

Cravate Cravate Avenue

Pochette faite avec un vieux rideau

Sac Vintage

 

Ces souliers marron m’ont tout de suite évoqué la douceur d’une tenue automnale : légèrement Gentleman Farmer, mais surtout confortable et élégante. J’ai donc sorti mon plus beau pantalon en laine, un blazer en flanelle et une cravate tricot afin de porter une tenue reflétant ma perception de ces souliers : élégants et confortables. Après une dizaine de journées de port et une absence de douleur, je peux désormais affirmer que Maxime et Valentine ont réussi leur coup ! Jacques et Demeter rejoint ma liste des belles maisons de souliers qui sont faits pour durer. Les plis se sont stabilisés et sont discrets, le cuir va s’embellir au fur et à mesure des crémages et la semelle disposera bientôt du patin qu’elle mérite. D’ailleurs, si vous avez le moindre doute sur la manière de reconnaître et de choisir une paire de souliers haut de gamme, faites un tour ici, on vous explique tout !

Conclusion

Jacques et Demeter propose sans conteste une offre très qualitative, terriblement Cocorico et vraiment bien placée  sur le marché des souliers haut de gamme. N’hésitez donc plus à franchir le pas si vous êtes à la recherche de belles chaussures avec une véritable valeur ajoutée en terme de style. Enfin, si jamais quelques interrogations persistent, n’hésitez pas à contacter le service client : Maxime se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions et de vous renseigner.   Max, Fermier à Hong Kong et Gaëlle, son amie paparazzi 

Je veux recevoir les bons plans et conseils !
Tu veux aller plus loin que les autres ? Recevoir nos bons plans shopping et nos meilleurs conseils ? Tu ne veux plus louper aucun de nos lancements ? Laisse nous ton mail, on est garanti sans spams ni édulcorants !


Vous aimerez également

About Author

Max Petit chroniqueur (si je ne me fais pas virer et retirer ma prime en Haribo d'ici là) à ses heures perdues, je milite pour que le style et non la mode, ne laisse indifférent. J'aime le style preppy agrémenté d'une bonne touche de provocation. Après tout, "plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui". Retrouvez Max sur Le Dandy du Taudis.


2 COMMENTS ON THIS POST To “Du côté de chez vous, Jacques et Demeter”

  1. Amélie dit :

    Hello,

    Ouiii je commente pour la première fois sur un blog de chaussures masculines… Bon à priori je ne suis pas la cible prioritaire MAIS je trouve les doubles boucles superbes, il fallait donc que je me fende d’un petit commentaire !

    A bientôt,

    Amélie
    http://www.bowsome.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
Cover l'exception
À la découverte de L’Exception avec son fondateur, Régis Pennel

En 2011, Régis Pennel a créé un e-shop à la ligne directrice particulière : la valorisation des jeunes créateurs français,...

Fermer