Paroles d'entrepreneur : Guillaume Gibault, créateur du Slip Français (et pas que..)

C’est aujourd’hui Guillaume qui répond aux questions de cette chronique d’entrepreneurs et j’espère sincèrement qu’il vous apportera beaucoup de réponses. Vous verrez qu’il est toujours très intéressant de voir dans ces interviews des schémas qui se retrouvent chez la plupart de ceux qui aiment créer de nouvelles choses. C’est parti Marcel !

Bonjour Guillaume, peux-tu nous parler un peu de toi et de ton parcours ?

Salut ! Ecoute je viens d’avoir 29 ans, je suis parisien et je suis sorti d’Hec il y a 5 ans. Après avoir bossé 2 ans chez Bio c Bon en sortant de l’école, je me suis lancé en 2011 dans l’aventure un peu folle de monter une marque de Slips ! Le Slip Français a depuis bien grandi et nous allons fêter nos 3 ans en Septembre

Tu es connu en France et à l’international aussi finalement, comme un jeune entrepreneur à succès et plutôt bon communiquant, tout ça t’est venu d’ou ? Tu as toujours voulu entreprendre ?

J’ai compris vraiment tard que je voulais monter ma boite, seulement une fois sorti de l’école, pendant mes 2 ans chez Bio c Bon ou on est passé de 4 à 9 magasins à Paris en quelques mois. J’ai compris que j’aimais être dans une petite boite, être confronté à des choses concrètes, devoir décider sur plein de choses et surtout voir à la fin et assez rapidement le fruit de mon travail. Ça m’a beaucoup plu et c’est ce qui m’a poussé à trouver une idée pour monter mon propre truc.

Jongler entre la bagagerie de qualité, les slips made in France et le pure player, ça ne devient pas compliqué à force ? Il faut être un peu partout non ?

C’est ça qui est sympa de devoir être partout ! Et d’ailleurs c’est bon signe 😉 ! on court dans tous les sens, on a l’impression d’être tout le temps en retard, mais je pense que c’est la preuve qu’on avance vite et qu’on grandit et surtout pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais vraiment l’impression de travailler… c’est un luxe !

Penses-tu que les grandes écoles facilitent cette envie et cette capacité d’entreprendre ou tu fais également parti de cette génération d’entrepreneurs qui pense que l’on peut tout apprendre dans les livres ?

Je pense que tout le monde peut faire ce qui lui plait dans la vie, grande école ou non et qu’on peut effectivement tout apprendre sur le tas. Pour moi, l’entrepreneuriat c’est du bon sens, beaucoup de travail et pas mal de temps. SI on réunit ces 3 là, on y arrive !

Que conseillerais-tu à un jeune qui veut se lancer dans l’entrepreneuriat ?

De foncer ! Si on tente pas sa chance à 25 ans, on en la tentera jamais !

Un petit mot pour la fin ?

“Vous voulez changer le monde, vous voulez changer les choses ? Commencez par changer de SLip”

Merci Guillaume d’avoir répondu à mes questions !

S'inscrire à la Newsletter

Mode, Style, Tendance, Lifestyle et tests produits. Une fois par semaine.

Merci pour votre inscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Chris Von Martial : Découvrez le Japon Made in France

J'ai rencontré Chris Von Martial lors d'un salon dédié au style masculin, le 21 juin dernier, appelé le Menswear Corner....

Fermer