Isakin Paris : streetwear pour hommes, l’interview d’Alex

Aujourd’hui, c’est Sélim qui prend la parole sur Bw-Yw avec une petite interview tout à fait sympa.
Je ne vous en dis pas plus, mais avant ça, petit rappel sur le streetwear, d’où il vient et tout et tout.
Cela devrait vous plaire, et ça change un peu de ce qu’on vous présente habituellement ici !
Enjoy !

Le streetwear, c’est quoi ?

Le streetwear, tout le monde en parle, mais personne ne sait jamais vraiment ce que c’est.
Le problème des sous-cultures comme celle-ci, c’est qu’il est difficile de savoir où elles ont commencé !
J’ai lu pas mal de choses concernant la côte ouest (des Etats-Unis…).
Pour ses “origines” probables : Skate et surf initialement me dit-on dans l’oreillette, Hip hop, et bien d’autres choses par la suite.
Aujourd’hui, le streetwear comprend aussi la mode japonaise (oui, c’est très spécifique comme style) et est même détourné par la haute couture (tout comme le grunge par exemple).

Si vous êtes bilingue, ou presque, il y a un article Wikipedia qui vous en dit plus sur le streetwear.

Le streetwear, c’est pour qui ?

Sur le principe, un peu pour tout le monde, mais tout comme les pièces fortes ou les tenues un peu osées, ça ne va pas partout, ni dans tous les milieux.
Si dans votre vie, vous n’êtes pas vraiment en relation avec des clients, faites comme vous voulez.
Banquiers, assureurs, passez votre chemin, au moins en semaine…

L’interview

Comment le marketing réussit-il à vous faire rentrer dans une boutique ? Facile : le bon merchandising rend une vitrine vivante, l’exemple en chansons et en images avec l’interview réalisée par Sélim.

Un matin presque comme les autres lors d’une séance de shopping, je me rendais au surplus APC, rue André Del Sarte vers Montmartre pour renouveler mon jean.

Et là, une vitrine me fait de l’oeil. Une casquette Crapule me saute dessus. Je me rapproche et me voici dans la boutique IsakinParis. Après quelques essayages et une carte bleue qui flambe, rencontre avec les tauliers d’Isakin, Alex et Thomas.

Bonjour Messieurs, avouez un truc : je ne suis pas le seul à me faire attraper par la casquette Crapule ?

Non, tu n’es pas le seul ! On la laisse en vitrine, c’est une création de EyeXCon qui marque les esprits !

En quelques lignes, votre parcours ?
Je viens d’un background dans le skateboard en tant que graphiste. Puis dans le rap français en tant que DA chez 360 Communications où on a travaillé sur les visuels d’artistes comme Oxmo, 113, Kery et d’autres.

J’ai rencontré Thomas au sein de l’agence, il s’occupait alors des opérations marketing. En parallèle, il faisait partie d’un groupe de rap indé, Octobre Rouge.

Plus tard, j’ai réalisé un clip pour son projet solo :

Quand avez-vous ouvert la boutique ?

On s’est installé à côté de la porte bleue de la rue André del Sarte début mai…

isakin vitrine paris

isakin paris vitrine de loin

Pourquoi ce quartier ? Cette rue ?

On aime bien être à la confluence du Montmartre pittoresque et de l’énergie de Château Rouge. (NDLR : pour les lecteurs hors de Paris : Montmartre, le côté touristique par excellence, incarne vraiment le vieux Paris de la carte postale… Château Rouge, pour le fun, on vous laisse le rechercher dans Google : Château Rouge prostitution, Château Rouge quartier dangereux etc…)

On trouve quoi dans la playlist de la boutique ?

On a toujours été fans de rap hardcore, de Ministere AMER à Kaaris en passant par Timebomb…
A côté de ça on peut passer Mulatu, Arturo Verocai ou un mix electro de notre ami Pierre Disco.

Isakin paris casquettes

Isakin Paris rayons

isakin paris

isakin paris interieure boutique

Quelles sont les marques que vous distribuez et pourquoi ?

On aime travailler avec des marques locales comme Poyz & Pirlz, eyeXcon, Laurent Desgranges… Mais on propose aussi des labels plus confirmés tels que Norse Projects, Homecore ou Etudes.

Comment définiriez-vous la boutique pour quelqu’un qui n’y a jamais mis les pieds ? Diriez-vous que c’est un magasin pour hommes ?

C’est un magasin de streetwear pour hommes. Mais les filles y trouvent leur bonheur avec des produits unisexe genre baskets, casquettes, bagues, foulards…

Une ou deux pièces que tu aimes en particulier ?

J’aime bien le t-shirt “Ici c’est Barbès” réalisé en collaboration avec eyeXcon.

T-shirt barbes

Des projets dans les tuyaux ?

Une petite collection Isakin qui sera composée de sweats, t-shirts, bonnets etc.

Entre un café sur la butte Montmartre et un achat de clopes illégales à Barbès, allez rendre visite à Alex et Thomas !

Isakin Paris alex interview

Isakin,
9 rue André del Sarte
75018 Paris
Métro Barbès-Rochechouart

Retrouvez les coups de cœur musique, parfum et fringues de Sélim sur www.selimniederhoffer.com

Note de Jérémy : Si vous avez des questions, des suggestions ou envie de nous proposer un article ou une interview comme Sélim, n’hésitez pas ! On adore recevoir des petits mots et commentaires.

S'inscrire à la Newsletter

Mode, Style, Tendance, Lifestyle et tests produits. Une fois par semaine.

Merci pour votre inscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Vous aimerez également

2 réflexions au sujet de “Isakin Paris : streetwear pour hommes, l’interview d’Alex

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Comment choisir son costume moyen/haut de gamme ?

Nous vous proposons dans cet article de comprendre ce qui caractérise un costume milieu-de-gamme, puis ce qui caractérise un costume...

Fermer