Éclectic. Mon royaume pour une veste tailleur !

Si aujourd’hui on me demandait de désigner une marque qui représente les exigences de ce nouveau siècle, je dirais éclectic.
Étrange pour une marque qui ne propose qu’un seul produit et qui est spécialisée dans la conception et la confection de vestes (blazers) et de manteaux. J’entends déjà Marcel me dire : « Les vestes et les blazers c’est quand même un truc pour bien s’habiller bien ? Le plus souvent ce sont des pièces assez précieuses, et ça se vérifie parfois encore plus avec les manteaux ! ». Et je te dirais Marcel que tu as tout à fait raison, sauf aujourd’hui.
éclectic n’est pas une énième marque proposant des vestes tailleurs banales, vous allez très vite comprendre pourquoi…
J’ai pu rencontrer son créateur Franck Malègue, que j’ai interrogé sur ses motivations.

éclectic, représentant au XXI ème siècle du vêtement masculin

La marque est née en 2011, suivant l’envie personnelle de Franck de proposer une veste tailleur pratique que l’on pourrait porter pour chaque occasion : sortir, travailler, partir en week end, voyager etc… La veste conserve l’aspect classique du vêtement mais est également très éloignée de ce que l’on rencontre d’habitude. En mélangeant la tradition à tout ce qui se fait de plus moderne dans le monde du textile, éclectic réussi à réinventer la veste homme à sa manière. Très éloignée de la veste de costume – c’est ce qu’avait souhaité son créateur – les vestes éclectic apportent une nouvelle fonctionnalité, une nouvelle « vestibilité » selon les mots de Franck.

franck malègue éclectic

Franck Malègue, le créateur d’éclectic.

Il nous fait redécouvrir la veste d’une manière différente, loin du classicisme ou de la tradition. La veste tailleur éclectic possède ce que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Les galeristes, architectes et autres designers du voisinage l’ont très bien compris. Une veste discrète, hors du temps, et tout à l’opposé de la préciosité : c’est ce que les vestes de la marque représentent.

Dès que l’on entre dans la boutique, on comprend tout de suite que tout se concentre sur les vestes. À l’image des produits, le cadre est très épuré. Il absorbe toute distraction et redirige notre attention directement sur les vestes. En l’occurrence, chaque modèle exposé rend hommage aux caractéristiques uniques de ces vestes, notamment leurs matières.

eclectic boutique

Et pourquoi « éclectic » ?

Pour Franck, le nom de la marque devait signifier quelque chose directement lié à la nature de la marque. On ne met pas un nom juste parce que ça sonne bien.
Le nom vient de l’attitude philosophique grec : l’éclectisme. Cette dernière consistait à choisir dans plusieurs philosophies les éléments qui paraissaient intéressants pour constituer un système complet.
Pour éclectic, Franck a choisi de puiser son inspiration dans la mode, le textile technique et l’artisanat.
Il a sélectionné les vestes et manteaux pour homme dans la mode. Les tissus utilisés dans les sports extrêmes, et dans l’industrie pour le textile. Enfin, le savoir faire tailleur, la meilleure façon de faire une veste, pour l’artisanat.
C’est donc grâce à ces trois éléments qu’éclectic a vu le jour. Le nom reflète l’esprit de Franck lorsqu’il a créé son label.

Le savoir faire tailleur : l’excellence de la confection

S’ il y a bien quelque chose qui différencie les produits proposés, c’est leur qualité, que ce soit dans les matières utilisées ou encore dans leur confection. Pour une veste tailleur, la qualité du produit sera décelée lors de l’examen de sa construction. Si vous être un peu renseigné sur le sujet, vous savez qu’il existe trois types de montage à ce jour. Il y a le thermocollage complet, le semi-entoilé, et l’entoilage intégral.

Les différents type de montage

Le premier est le montage employé par le mass retail en général. C’est le thermocollé, où tous les tissus sont collés ensemble. C’est quelque chose que je tiens en horreur. Ce type de montage est utilisé car il permet de produire beaucoup de pièces à moindre coût et très rapidement. Cela créé des facilités pour l’industrie, mais nuit grandement à la qualité du vêtement.

La deuxième technique, le semi-entoilage, est déjà beaucoup mieux. La majorité des marques du prêt-à-porter de moyenne/haute gamme (300 à 800 euros) l’utilisent. On peut citer des marques comme : Balibaris, Melinda Gloss, Ami, La Comédie Humaine, Acne, APC etc… Le tombé au niveau du buste est naturel, beaucoup plus que le thermocollé. Toutefois le bas de la veste (en dessous du 1er bouton en général) est lui thermocollé, tout comme les revers, et c’est ce qui fait la différence avec un entoilage intégral : le tombé du tissu s’en trouve différent.

Le mieux est et restera toujours l’entoilage intégral. C’est avec ce montage que sont réalisées toutes les vestes et tous les manteaux éclectic. La différence avec tous les autres montages, c’est que les différentes épaisseurs qui composent la veste ne sont solidarisées que par des coutures (point de chevrons et autres). Cela permet une liberté incomparable au tissu, rendant l’ensemble très souple.

Entoilage eclecticL’entoilage d’une veste éclectic. Vous voyez le piquage du revers et les fils de bâti sur le tissu

L’entoilage intégral comporte des étapes réalisées à la main et nécessitent donc un savoir-faire tout particulier. C’est pour ça que Franck s’est attaché les services des tailleurs du Veneto italien, près de Trévise, afin de réaliser des vestes à la structure excellente et réalisées dans les règles de l’art ! Il faut en moyenne 15 heures de travail pour piquer l’ensemble de tous les plastrons (de crin de cheval, de laine et de bougran).

Pour Franck l’entoilage traditionnel était le seul moyen de mêler veste tailleur et matières techniques. La coupe est précise et étudiée. Les vestes sont toujours ajustées : c’est ainsi que le corps masculin est le mieux mis en valeur. Chez éclectic on trouve 32 coupes différentes et des vestes existant dans des versions 1 ou 2 boutons. Vous trouverez forcément quelque chose qui vous ira en terme de morphologie, et si vous ne trouvez pas, il est fort possible que Franck ait une astuce dans sa manche qui pourrait vous surprendre 😉

Les caractéristiques des vestes éclectic

Les emmanchures sont hautes et plutôt étroites. C’est un détail très important qui caractérise les bonnes vestes. Une emmanchure haute permet de doser facilement le cintrage, en plus de fournir beaucoup plus d’aisance. Il est à noter que la naissance de votre bras et votre épaule sont également mieux mis en valeur.
Les boutonnières des vestes sont fonctionnelles. Vous pourrez les ouvrir au gré de vos envies. Les boutons, dessinés par Franck, sont spécialement réalisés pour la marque par une fonderie dans le Jura. Deux couleurs existent : canon de fusil et noir.
La veste city possède pas mal de détails que les puristes comme moi apprécieront. La poche poitrine est une légère « barchetta » (barque en italien). La barchetta est un détail typique du style napolitain, la poche poitrine est concave. Elle est légèrement courbée comme la coque d’une barque et met la poitrine du porteur un peu plus en valeur. Il y a également une véritable boutonnière de revers lorsqu’elle est présente sur la veste.

Les deux derniers points très importants de la construction sont : les épaules napolitaines et la taille haute de la veste.
L’épaule napolitaine est une épaule très naturelle et extrêmement dépouillée. C’est une construction sans épaulette, tout en douceur et tout à l’opposé de l’épaule anglaise. Franck a fondé son choix sur l’aspect qu’il voulait donner à ces vestes. Il les voulait éloignées des vestes de costume. Avec une épaule napolitaine il est également beaucoup plus facile de se mouvoir. Les épaulettes présentes d’habitude étant absente, celle ci n’entraveront pas le mouvement des bras lorsque vous les lèverez par exemple. Si vous vous déplacez à vélo ou en moto vous sentirez immédiatement la différence !
Ces épaules vous confèrent instantanément un look casual et très décontracté.

eclectic épaule napolitaine

Ici vous voyez les vestes de cet été que vous retrouverez en boutique. Le coton est ultra léger, tellement que l’on voit à travers !

L’autre caractéristique dont je vous parlais est la taille haute. Plus clairement, la taille d’une veste est marquée par le premier bouton que l’on ferme. Il est primordial que cette taille soit bien placée et ce quel que soit le nombre de boutons. Sur les vestes éclectic, puisque que nous sommes sur des blazers, la longueur est plus courte que celle d’un costume et par ricochet la taille est plus haute.
Alors Marcel me demande : « Pourquoi ? ». Tout est question de proportions comme me le disait Franck ce jour là, un costume ayant une veste à la taille placée trop haute donnera l’impression que vous êtes tiré vers le haut. Cela vous donnera également des jambes plus longues que votre buste.
C’est le souci lorsque l’on porte une veste de costume hors de son usage originel. Les proportions du vêtement ne sont pas adaptées, du coup la silhouette qui se dégage est tout simplement affreuse… Le blazer est donc là pour remédier à cette situation !

eclectic coton stretch
Le blazer en jersey de coton stretch doublé avec une membrane technique

Vous remarquerez que le premier bouton est placé haut. Pour l’avoir porté, je dois avouer que son port est très déroutant… Extensible dans les deux sens de la trame et de la chaîne, il est également très léger et la doublure ajoute à cette sensation que j’ai du mal à décrire. Il reste cependant agréable à porter !

Les tissus techniques : Au service de la fonctionnalité

L’utilisation de matières techniques est le deuxième cœur de l’identité de la marque. Les vestes sont, grâce à l’utilisation de ces matières, d’une fonctionnalité extrême. Plus besoin d’enlever sa veste, la retourner sur l’envers et de la protéger en cas de pluie soudaine, me confie Franck, car si on y réfléchit bien, la fonction première du vêtement est de couvrir et de protéger. Alors si on enlève ce vêtement que devient son utilité ?

Pareil pour le froid. Pour la prochaine collection hivernale, vous trouverez les laines vierges tissées à une membrane technique ultra respirante, mais qui garde mieux la chaleur qu’une doudoune de 3 cm d’épaisseur. Vous retrouverez ce procédé sur des mailles de laine vierge très chaudes, mais avec lesquelles on fabrique plutôt des pulls.

Eclectic Country jacket maille de laine

Ici la maille est montée sur un tissu en fibre technique et en fibre de coton qui retiennent la laine. On peut ainsi découper la maille pour le patronage et le tissu gagne en structure. Une structure sans laquelle on ne pourrait pas réaliser la veste.

La fonctionnalité avant tout !

Chez éclectic, la fonctionnalité est construite autour de 3 éléments. La protection, la souplesse et la versatilité.
Je viens de vous expliquer la première, la seconde est en partie dans le paragraphe traitant du montage des vestes. Enfin, la versatilité est double.
Les matières et le design très épurés s’adaptent à beaucoup de tenues.
Franck a décidé de faire des vestes qui s’adapteraient au rythme de notre vie moderne. On prend moins le temps qu’avant, tout se fait dans la vitesse. On n’a pas forcément le temps de se changer entre deux activités très différentes comme travailler puis sortir avec ses amis ou sa famille. Franck me confiait qu’il avait le souvenir des hommes qui remettaient leur veste de costume pour ressortir le soir ce qui, comme je le souligne juste avant, est un crime visuel. En plus c’est comme porter son travail lors du temps de détente… Ça ne peut pas être agréable.

éclectic, possède en tout un peu plus de 100 matières différentes dans son répertoire et ce chiffre grandit. Un quart des tissus est développé exclusivement pour eux par les ateliers spécialisés dans les tissus de sport extrême ou destinés à un emploi industriel.
Franck m’a confié qu’au début de l’aventure éclectic, il pouvait être séduit par une matière qu’il trouvait magnifique (à titre d’exemple le coton brossé des vestes d’été) et tailler une veste avec, même si cette matière n’avait aucune caractéristique technique. Aujourd’hui, son approche ne peut plus se détacher des particularités techniques des tissus. Pour une raison simple qui lui vint tout de suite à l’esprit lors de la discussion : le confort.
L’absence de doublure en est une belle illustration, elle permet plusieurs choses : la légèreté de la veste est conservée, le tissu qui constitue la veste est mis en valeur et peut aussi exprimer ses caractéristiques plus facilement. La plupart des tissages étant respirant, mettre une doublure classique en soie ou en satin n’aurait pas eu de sens, m’affirme Franck, la soie et le satin font transpirer facilement – quoiqu’elles soient par ailleurs très agréables à porter. Elles auraient empêcher d’exploiter la technicité des vestes.
Dernière raison, sans doublure, on peut voir comment sont faites les vestes de l’intérieur. On peut en effet observer le travail d’entoilage et ses multiples couches.

éclectic city jacket
La doublure sur la city jacket (qui est totale) revêt un rôle encore plus important que la thermorégulation. Elle permet à la laine fine de la veste de ne pas se froisser. Pour commencer, une laine de grande qualité comme celle qui se trouve sur la city se froisse très peu. Toutefois cette matière est très fine et possède donc très peu de structure, elle est très fluide. Avoir la doublure en micro fibre, plus épaisse, en dessous de la laine permet de gagner en « rigidité », et un tombé plus droit.
Franck m’a expliqué que même roulée en boule après un voyage jusqu’à Tokyo la veste ne présentera que peu de plis. Ces plis ne seront que légèrement marqués, et il suffit de laisser la veste une bonne heure sur un cintre pour que la microfibre retende la laine grâce à la gravité. Si c’est pas de la magie ça ! 🙂

éclectic membrane micro fibreLa membrane en microfibre dont je vous parlais

On retrouve cette membrane sur le caban d’été (image ci dessous) de la marque qui est seulement semi doublé. La membrane permet aux couches qui se trouvent sous la veste de ne pas rester coincées dans les manches car le coton du caban ne glisse pas au contact des autres textiles. Ici la membrane facilite le port et améliore encore le confort d’utilisation.

caban eclectic

Je dois vous dire qu’il y a une grande différence entre le port d’une veste Eclectic réalisée dans une matière technique et le port d’une veste éclectic dans une matière plus conventionnelle. La coupe peut être légèrement différente mais la différence sera réellement marquée par la matière. On peut tomber sur quelque chose de strech au tombé très droit offrant une grande liberté de mouvement (molleton de coton) ou on peut tomber sur quelque chose de plus solide et structuré (cordura) ou encore sur les mailles de laine qui laissent l’impression de porter un cardigan en grosse maille.
Plusieurs sensations, un seul vêtement. (je trouve que c’est un slogan qui en jette…).
La richesse d’éclectic est très grande aux bout de 3 ans d’existence. Franck me précise que le domaine du textile technique est toujours en pleine évolution et que les innovations n’ont de cesse d’apparaître, ce qui laisse entrevoir encore de belles perspectives d’avenir m’a-t-il dit, nous donnant rendez-vous pour l’été 2016 pour de belles nouveautés … 🙂

Ma sélection de pièces :

éclectic manteau

Peu inspiré avant de l’essayer j’ai tout de suite changé d’avis un fois essayé. Rarement un manteau ne m’avait donné autant de prestance. Il est partagé entre aspect formel et coolitude. Difficile de l’expliquer. Étant un manteau demi croisé il y a moins de tissu qui flotte lorsqu’il est ouvert, et il s’approche plus d’un manteau droit. Une fois fermé il a tout du croisé mais sans être trop imposant non plus… À noter que le col est plus court que la normale aussi, ce qui à mon avis en fait une pièce plus facile. Les épaules napolitaines le démarquent immédiatement de ses homologues plus classiques.

éclectic jersey de laineLe blazer gris qui ira avec tout. C’est celui ci. Les poches passepoilées très minimalistes, comme sur une veste de smoking, rajoute à la sobriété de la pièce, mais le jersey de laine d’une très belle texture fait toute la différence en plus d’être stretch. Si je devais choisir une veste grise ce serait celle-ci !

Le mot dela fin :

éclectic, encore une toute jeune marque, réussit un exercice périlleux. Renouveler la veste et le manteau tailleur grâce à un angle pragmatique et centré sur certaines valeurs, comme l’innovation et la fonctionnalité, qui entérinent le début du siècle. On peut parier qu’il y aura encore beaucoup d’autres surprises à venir de leur part ! Voilà donc une belle marque à découvrir que je vous ordonne encourage fortement à découvrir en boutique au 8 rue Charlot dans le troisième arrondissement. Guillaume, Mathieu et Franck seront ravis de vous faire partager éclectic, tout comme je l’ai été à l’écriture de cet article 😉

Sidney, geek du blazer

Vous aimerez également

About Author

Sidney Chroniqueur Bw-Yw. Convaincu qu'un style ne prime pas sur un autre j'aime surtout la variété, les choses bien faites et les sneakers.


9 COMMENTS ON THIS POST To “Éclectic. Mon royaume pour une veste tailleur !”

  1. Romain dit :

    Un vrai « petit » Girbaud ce Franck. La recherche et les trouvailles qui en découlent sont vraiment passionnantes et font vraiment avancer la mode, surtout que ce n’est plus si courant que ça a pu l’être ! Par contre…si la fabrication et les détails semblent irréprochables, est ce que niveau style c’est pas un peu trop sage ? Ca peut être un parti pris tout à fait compréhensible pour une marque débutante, mais en règle générale ceux qui innovent à ce point avec les matières proposent aussi des designs racés en parallèle d’un vestiaire pour tous les jours.

    • Sidney dit :

      Hello Romain !
      Je suis du même avis pour ce qui est du style assez classique et dans la norme mais il est simplement en accord avec l’esprit de la marque qui se veut discrète et peu reconnaissable comme Franck le souhaitait en fondant Eclectic.
      Toutefois aurons nous peut être quelques surprises pour les prochaines collections… 😉

  2. Romain dit :

    Espérons le ! que tout le monde s’y retrouve 🙂

  3. Très bel article Sidney, assez complet, good job. Perso, je suis pas un fan absolu de la marque, les vestes en maille sont très déroutantes, il faut aimer c’est assez spécial. J’aurai plutôt tendance à me diriger vers les manteaux chez eux, j’y penserai pour l’hiver prochain 😉

    Alexandre

  4. Lucas dit :

    C’est vraiment un très bon article, vous présentez parfaitement la marque et ça donne réellement envi de la découvrir.
    Chose que j’ai envi de faire notamment sur la pièce en coton Jersey strech.
    N’habitant pas à Paris, je ne peux venir essayer la veste. J’aimerai avoir quelques précisions sur cette pièce sur vous avez essayé si c’est possible.

    Vous dites qu’elle est extensible via la trame et la chaîne (curieux), la veste étant en 100% coton cela est du à la doublure ?
    Quand vous dites « déroutant », c’est à dire ? (En comparaison avec un blazer standard)
    Est ce que vous vous souvenez si ça taille normalement ?

    Merci ! 😀

    • Sidney dit :

      Bonjour Lucas !
      Merci pour votre commentaire 🙂
      Alors pour ce qui de la veste en jersey de coton, oui, celle ci est extensible grâce à la membrane technique qui est tissé sous le jersey de la veste.
      C’est deroutant car la veste au port donne une impression de rigidité (souple), un peu comme une armure essentiellement au niveau des manches et du haut du dos. Toutefois grâce aux propriétés élastique ce n’est pas désagréable mais c est le constraste créé qui est surprenant en comparaison au blazer classique.

      En ce qui concerne les tailles, les proportions sont tres bien maîtrisée. Si vous faites un 48 ce sera bien un 48 qu il faudra prendre, pareil pour toutes les tailles !

      • Lucas dit :

        Merci pour votre commentaire ! 😀

        Effectivement, le contraste Jersey/rigidité doit être surprenant au premier abord.
        Cherchant une pièce polyvalente et surtout durable, j’ai surtout était séduit par le gris chiné, l’entoilage traditionnel et l’aspect technique sur le papier. Mon esprit et mon approche sur le style (pour l’instant) colle avec celui de la marque. Minimaliste, basique, technicité et rareté (toile).
        Vous avez parler d’impression de rigidité, mais la toile du blazer est elle légère ? (Adapté aux mi-saisons)

        • Sidney dit :

          Oui le blazer est très léger bien sûr et respirant également !
          Ce jersey gris est effectivement une pièce extrêmement polyvalente, si cela correspond à ce que vous cherchez je ne peux que vous encourager à vous orientez vers cette pièce 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
choisir pièce forte
Pièces fortes, pièces basiques : ce n’est pas ce que vous croyez.

Aujourd'hui, un article écrit à six mains par Jérémy, Sidney, et moi-même. On a tenté de ne pas s'emmêler les...

Fermer