Parrot zik 2.0 : Et si toi aussi tu devenais chauvin ?

J’en parlais à certains sur Facebook il y a peu, mais en raison de travaux (depuis 6 mois hihi…) chez mes voisins, j’ai dû me munir d’un casque avec réducteur de bruit ! Après avoir longtemps hésité, j’ai acheté le Bose Quiet Comfort et ai laissé le Parrot de côté. Comprenez mon étonnement quand on m’a récemment proposé de le tester ! Du coup, je vous laisse découvrir mes conclusions.

Il a quoi de plus le Parrot zik 2.0 ?

Parrot-Zik-2.0

Je ne rentrerai pas dans des caractéristiques trop techniques, je ne suis pas blogueur tech, ce n’est pas moi qui vous parlerai le mieux de cet aspect. La première chose qui me fait plaisir avec le Parrot est sa provenance : La France.

Il est rare de voir des marques tech / hi-fi françaises se faire une place. Rien que pour cela, on encourage, on kiffe, tout ça tout ça.

La deuxième chose ?

Plein de couleurs, un design par Philippe Starck, c’est tout de même autre chose que la plupart des modèles austères que l’on voit d’habitude.
On pourrait presque voir le Parrot comme un accessoire de mode pour les plus street / casual d’entre vous ! (On l’évitera avec un costume, mais il ira très bien avec vos running).

Son prix ? 349 euros, soit plus ou moins 50 euros de différence avec le Bose.
Bon, passons maintenant vraiment à ce qu’il a de plus ou de moins.

Le vrai test avec des infos dedans

casque-audio-bluetooth-parrot4-comp

La première chose qui m’a frappé à ce niveau, c’est la qualité du son.
Le Bose fonctionne très bien, mais le Parrot 2.0 reste au dessus ! Cela vient probablement de la multitude de réglages possibles via son application.

Deuxième chose : le tactile, c’est rigolo. En effet, monter le son ou changer de chanson en se grattant l’oreille, je valide carrément, c’est très LOL. (Même si les gens te regardent chelou dans la rue).

Enfin, le sans fil ! Se balader sans câbles tout ça et surtout, voir sa musique redémarrer automatiquement dès que l’on met le casque sur les oreilles (il reste connecté à votre téléphone en bluetooth).

Il est énorme non ?

Je pensais aussi en le voyant, et puis finalement pas tellement, il est plutôt léger et confortable contrairement à ce qu’on en dit d’habitude.

Alors, tu valides ?

Oui carrément ! Pour le reste, c’est une histoire de positionnement.
Si tu es plutôt technologie minimaliste, couleurs simples, voitures allemandes et arts contemporains, il faudra plutôt te tourner vers le Bose, plus simple, plus épuré.

Si tu préfères les gros sons, les couleurs vives, avoir un casque looké et aucun fil nul part, tourne toi vers le Parrot sans hésiter !

Et pour plus d’infos, rendez-vous directement sur le site de la marque (avec du Conchita Wurst en prime).

S'inscrire à la Newsletter

Mode, Style, Tendance, Lifestyle et tests produits. Une fois par semaine.

Merci pour votre inscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
Lire les articles précédents :
Supreme, sur les traces du streetwear américain

Aujourd'hui, je vous propose de continuer ensemble à retracer l'histoire du streetwear. Il me semble toujours aussi important de remonter...

Fermer