Noeuds papillon revisités : Clotilde nous parle de Merci Simone

Tout commence avec un email, un matin… Antonia, communicante efficace, vient nous raconter l’histoire de Merci Simone. Des noeuds papillons, il y en a de toute sorte, mais quand ils racontent une histoire, on a envie d’aller plus loin. 27 mails, un excellent café et 1 selfie plus tard, je rédige cet article pour vous présenter Clotilde, la co-créatrice, et ses noeuds papillons décalés. T’es prêt Marcel ?! On part rencontrer Simone !

L’histoire de Merci Simone

Leur histoire est simple, Clotilde et Hubert sont frère et soeur, ils aiment les belles matières, un peu inattendues ; tartan, tweed, bois, élégance surprenante : la marque est née.
Si tout s’arrêtait là, nous aurions une énième marque de noeuds papillons plutôt cool, mais ils ont décidé d’aller plus loin avec un parti pris : Produire en France.
Avec un ébéniste et un Atelier garant du luxe Français, l’histoire commence plutôt bien. Ce qui nous a le plus étonné reste le choix des matières, très différentes de ce que l’on voit d’habitude.

Ah j’oubliais, le petit twist qui fait plaisir : les noeuds MerSi sont interchangeables, mais je ne vous en dis pas plus et nous allons découvrir un peu ces produits que nous avons eu entre les mains.

Packaging mersi

mouton retourné

noeud papillon bois

Avec un Packaging comme celui-ci, l’expérience commence plutôt bien. On sent l’envie de France, presque de terroir et un produit de qualité, bien emballé, les détails sont soignés et les matières aussi.
Ici, nous avons choisi de tester le Sigrid ! Peau de mouton pour le tour du noeud, lin pour le tour de cou, et un noeud papillon en Chêne Massif ! (Pour en savoir plus, il est disponible par ici, avec ses compères moins provocants)

Là normalement c’est le moment où vous me dites, « ok t’es mignon, t’es sympa, tu m’as l’air sincère, mais ton machin, il me paraît bien compliqué à porter !  »

Bha même pas Marcel ! C’est tout simple en fait, attends, je te montre.

Le look grâce à Merci Simone

look merci simone

Une chemise en Chambray, un cardigan camel et hop, on y est, ça match, ça fait de jolis rappels. Pas plus compliqué que ça ! Bon ok, je suis allé un poil plus loin…

look complet merci simone bw-yw

look 2 merci simone

J’ai mis des chaussettes oranges ! Bon plus sincèrement, ce qui nous a plu dans ce produit, c’est aussi qu’il s’intègre bien dans des tenues plus classiques. Avec une chemise blanche, pour un petit look de berger dandy, ça peut le faire également.

noeud papillon de profil

Regarde, comme j’ai un joli profil ! Rien que pour toi Marcel, voici mon meilleur côté, celui ou j’ai le plus de poils de joue.

J’ai fini de raconter ma petite histoire, mais ce n’est pas fini, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Clotilde la créatrice, et elle va vous en dire bien plus que moi !

L’interview de Merci Simone

– Salut Clotilde, peux-tu nous parler de toi, de ce que tu fais ?

Timidité ou modestie, je suis obligé de commencer par dire que je n’aime vraiment pas parler de moi!
De manière totalement factuelle, je suis la co-fondatrice & créatrice de Merci Simone, marque pour laquelle j’ai la chance de pouvoir me consacrer depuis plus d’un an. Je tiens difficilement en place et partage mon temps entre Paris, Bruxelles, Londres et New York… ce qui est pour moi une grande source d’inspiration.
Je suis très matinale et plutôt solitaire. J’aime passer des heures à réfléchir, regarder autour de moi et écouter.

Bien que Merci Simone occupe la plupart de mon temps, je suis aussi consultante en Brand et Marketing car je ne peux me résoudre à travailler que pour moi-même et que j’aime continuer à apprendre.

– Comment as tu débuté dans ce secteur ? Ton parcours ne t’y destinait pourtant pas il me semble ?

​J’ai toujours voulu être styliste, mais sur un coup de tête j’ai changé de voie à 17ans ! Pour une dispute avec ma prof d’art de l’époque, je décide de ranger mes crayons et m’oriente vers les sciences politiques. 5 ans d’études et deux ans de lobbying plus tard, je m’exile à NY et décide de fuir ce monde qui ne me convient pas le moins du monde. Je démarre alors comme community manager pour une chaine de restauration – 1e pas pour exprimer davantage ma créativité – mais qui me conduit également à Londres avec plus de responsabilité. J’apprends beaucoup et trouve mon job passionnant mais rêve de retourner à mon premier amour.
​Fort heureusement pour moi, je n’ai jamais cessé de dessiner et créer.

Merci Simone créateurs
Clotilde et son frère Hubert, les deux créateurs de Merci Simone.


– Selon toi, le plus difficile quand on crée sa marque, c’est quoi ?

​D’y croire quoi qu’il arrive… et de ne pas trop s’éparpiller!

– Quels conseils donnerais tu à quelqu’un qui débute / veut se lancer ?

​Je pense qu’il faut avant tout sentir un projet comme un accomplissement personnel ! C’est un investissement mental important qui ne peut s’accomplir qu’avec beaucoup de volonté et de patience.

selfie Merci Simone
Et des Selfie noeud papillon… 😀


– Parlons maintenant de tes produits, tu as fait un choix important au niveau des matières, de la production etc… tu peux nous en parler ?

J’ai toujours admirative des grands couturiers français et de la beauté des matières avec lesquelles ils travaillent. Encore aujourd’hui, je peux passer des heures à toucher différents tissus/matières. J’ai donc décidé de travailler avec des matières simples et nobles comme la soie, la laine ou encore le cuir pour cette dernière collection. Ces tissus viennent rehausser les essences de bois choisies également avec soin. L’ébéniste avec qui je travaille est toujours d’excellent conseil, nous permettant de travailler avec des bois précieux africains comme le Wengé, l’Ebene, le Padouk ou encore de l’érable moucheté (Canada) ou du Chêne Rouge d’Amérique.
Ce choix apporte une richesse supplémentaire à chaque nœud et les rend encore plus uniques.

– Ce n’est pas trop difficile aujourd’hui de produire en France ou en Europe selon toi ?

​Chaque Nœud Merci Simone est fabriqué en France – et plus particulièrement (ironie du sort) dans la Sarthe​. Nous ne faisons appel qu’à des artisans du bois et du textile. Cela représente bien entendu un ​investissement plus important et c’est donc plus difficile. Cependant, nous avons deux partenaires incroyables dont les exigences répondent à nos valeurs.

Que penses-tu des entreprises qui délocalisent leur production ?

​C’est avant tout dommageable pour le savoir-faire français qui est une richesse incontestable. Plus de mesures devraient être prises pour permettre aux entreprises de pouvoir produire en France.

– Sur ta collection, quel est ton produit préféré et pourquoi ?

​J’ai un coup de cœur pour le nœud « Jane » – Palissandre ​& Tartan vert.
Le Palissandre est un bois que l’on trouve majoritairement au Brésil et en Inde. Je l’ai marié avec un tissu emblématique de l’Ecosse. Le mix est parfait !
Sigrid avec sa boucle en mouton arrive très rapidement en deuxième position également!

– Tu as pas mal voyagé pour ton travail, pourquoi avoir finalement posé tes valises d’entrepreneur en France plutôt qu’ailleurs ?

​Le savoir-faire de l’artisanat français est à mes yeux vraiment précieux. J’aime aussi la dimension humaine de pouvoir échanger simplement avec les personnes avec qui je travaille. La dimension écologique de produire local est enfin une des valeurs phare de Merci Simone.


– Un message à faire passer à nos lecteurs pour finir ​?

​En plus d’être un accessoire unique, il vous fera démarrer autant de conversations que vous rencontrez de personnes !

Sur ces belles paroles, on te laisse Marcel, Mais n’hésite pas à nous donner ton avis sur les noeuds Merci Simone ou sur cet article ! On t’attend juste en dessous, dans les commentaires, et on est sympa, on aime bien discuter !

PS : N’hésite pas à jeter un oeil au site de Merci Simone ! 

Jérémy, tout fier avec son noeud papillon en peau de mouton.

Vous aimerez également

About Author

Jérémy Kohlmann Jérémy, rédacteur en chef et créateur de bw-yw.com, j'écris sur la mode masculine, le style et surtout j'aime le kiri. Originaire d'Alsace : si un plat ne contient pas de fromage, c'est pas un plat. PS : Le cheddar orange fluo en brique n'est pas du fromage.


2 COMMENTS ON THIS POST To “Noeuds papillon revisités : Clotilde nous parle de Merci Simone”

  1. Hervé dit :

    Votre article tombe à point nommé, c’est fou le nombre de personnes que je n’arrive pas à convaincre de l’élégance du noeud papillon, mais dès que j’en porte un, tout le monde est d’accord pour trouver cela exceptionnel ! J’aime aussi beaucoup le modèle Jane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
bold boys casual chic
Bold Boys, le retour du chic casual !

Vous le savez certainement, nous essayons de créer de véritables partenariats avec les créateurs que nous rencontrons, afin de continuer...

Fermer