De Fursac : des matières et des coupes

Cela fait plusieurs mois que nous écrivons à propos de marques de costumes, du prêt-à-porter d’entrée de gamme jusqu’à la mesure. Nous avons de grandes affinités avec le style sartorial et aimons régulièrement découvrir de nouvelles marques. Dans notre dernier guide sur les vestes, nous n’avions pas manqué de citer la marque De Fursac, devenue une référence du costume de milieu de gamme de qualité dans tout l’hexagone, depuis quelques années. Découvrons ensemble ce que la marque a à nous offrir.

Un petit point historique

La marque « Monsieur De Fursac » est née à Saint-Pierre-de-Fursac, dans la Creuse, en 1973. Créée par Simon et Bertrand Laufer, la marque croît et prospère à partir des années 1980. Elle est rachetée par Edmond Cohen, qui lui donnera une impulsion nouvelle à partir de 1990. En 1992, elle ouvre sa première boutique parisienne au 112, rue de Richelieu (2e arr.) et décide également d’y installer son siège, qui s’y trouve encore. Au début des années 2000, la marque devient plus simplement « De Fursac » – le « monsieur » étant jugé trop pompeux.
Par la suite, la marque connaît des difficultés dues notamment à une vaste et dispendieuse campagne de publicité, en partenariat avec l’équipe de France de Basket, qui échouera.

affiches basket de fursac

Une affiche de la campagne publicitaire.

Le fait d’utiliser des joueurs de baskets comme égéries n’a pas vraiment réussi à la marque, ce qui l’a mis en difficulté durant quelques années. Mais au début des années 2010, De Fursac recrute Guillaume Lemiel à la direction artistique, qui va réorienter les codes de la marque pour concentrer son savoir-faire sur son coeur de métier. L’esthétique des produits devient plus raffinée, plus puissante, plus moderne.  La marque a construit sa réputation de bonne maison grâce à la qualité de ses matières et de ses coupes – nous y reviendrons. De Fursac a tissé (et c’est le bon mot) d’excellentes relations avec de grands noms italiens spécialisés dans les tissus de qualités, comme Lanificio F.lli Cerruti, qui lui propose des tissus exclusifs depuis 2010. Je vous invite à regarder la vidéo ci-après, tout à fait passionnante, sur le tissu.


De Fursac propose donc aujourd’hui des costumes de bonne qualité, au bon prix pour une enseigne présente partout en France, aux coupes et matières choisies de manières soignée. Pour la collection automne/hiver 2014, l’inspiration provient majoritairement de la Grande-Bretagne des années 60 et de ses espions chics (et tombeurs …). On a comme une impression de revoir des looks à la James Bond sur certaines photos.

14H-5
Un mariage de couleur très réussi pour un rendu plutôt casual chic réussi. La touche british est très assumée.

14H-20

Test du costume De Fursac

La plupart des costumes ou des tenues que l’on aperçoit au Pitti Uomo sont très particulières, parfois particulièrement tape-à-l’oeil, et dans ce sens, pas vraiment adaptées à un contexte purement professionnel – entretien d’embauche, contact avec un client, etc. Nous aimons tellement ces sources d’inspiration que nous en oublions que l’élégance peut-être discrète et raffinée, simple et personnelle. Le costume que j’ai testé fait parti de ce type de pièce – pas forcément extravagante mais très efficace en terme de coupe et de couleurs.

Capture d’écran 2014-11-15 à 22.08.18

Très jolie ligne d’épaule, et un matching de couleur basique mais efficace.

De fait, adopter un costume uni bleu marine, anthracite ou gris moyen constitue un bon compromis si vous souhaitez rester dans la norme et afficher votre élégance par touches discrètes – chaussettes, pochette, cravate. Ici, le costume est un « faux uni » : en regardant attentivement, vous pourrez apercevoir un Prince de Galles très léger qui donne un petit « twist » sympa à la pièce.

Capture d’écran 2014-11-15 à 22.08.06

Attention à bien faire dépasser les manches de la chemise sous les manches de la veste, de 1 à 3 cm.

Pour la taille, j’ai choisi un 50, et ce pour plusieurs raisons :
– j’ai une mauvaise expérience des costumes à cause de mes épaules et de mes bras, souvent trop volumineux pour ma petite taille (moins d’un mètre 70).  Il est de toutes façons recommandé d’acheter un costume qui va d’abord aux épaules (c’est le plus important), quitte à retoucher tout le reste par la suite – et c’est ce que je vous conseille de faire.
La fente de la veste a tendance à se lever du fait de mon bassin trop ample. La taille au dessus ne pose pas ce problème.
Comme vous le voyez le cintrage ici est parfait : le bouton ne créé pas trop de plis, et je me sens parfaitement à l’aise. Le col de la chemise et le col de la veste – col cranté – n’accusent pas de vilain « collar gap » comme c’est le cas sur cette photo.

collar gap

Ouuuuuh le vilain trou ! Crédit photo : Parisien Gentleman.

De manière plus globale, je me sens extrêmement bien dans ce costume. L’emmanchure est assez haute pour que je puisse lever le(s) coude(s), danser… J’avais oublié à quel point porter un costume était agréable. Je l’ai porté plusieurs heures d’affilée et c’était devenu pour moi comme une seconde peau. La main (le toucher du tissu) est également très agréable. C’est un point important lors de l’achat d’une telle pièce : vous devez toucher tous les rebords de la veste, la doublure, la laine, le col. C’est une phase importante de l’appropriation d’un tel vêtement.
Ici, je trouve que le haut – col de chemise et col de veste – donnent une impression de grande « propreté ». Attention à bien déboutonner deux boutons en haut de la chemise : celui qui ferme le col, et celui juste en-dessous. C’est beaucoup plus joli ainsi (sauf si vous souhaitez pratiquer le air tie, qui n’est pas un sport extrême de haute altitude, mais le fait de boutonner tous les boutons de sa chemise sans utiliser de cravate ou de noeud papillon).

Capture d’écran 2014-11-15 à 22.08.46
Vous pouvez mettre vos mains dans les poches et poser les rabats de votre veste derrière les mains – à l’italienne.

Le costume le plus facile à porter est le deux boutons, pour une question de proportions : c’est le type de costume qui va à l’homme moyen en termes de corpulence et de taille. Les plus petits peuvent se tourner vers du un bouton (c’est à titre personnel ce que je trouve le mieux pour les vestes dépareillées) et les plus grands vers du trois boutons. Là encore, tout est une question de silhouette, de goûts, de tendances …

La veste elle même, portée avec un costume, doit couvrir l’intégralité de votre arrière-train : si ce n’est pas le cas, la veste risque de « casser » l’effet de continuité nécessaire pour le port d’un costume.

Le dos doit se présenter avec un minimum de plis. Attention toutefois, nous sommes bien là dans du prêt-à-porter et non dans de la mesure : votre costume ne pourra de toute façon pas être parfait, mais avec le temps et un bon retoucheur vous pourrez obtenir de bons résultats. Ici, les plis horizontaux formés sous le col sont dus à ma carrure un peu trop forte. Il est possible d’effectuer une relâche, chez un retoucheur, pour que ces plis s’effacent. Notez également les plis formés sous l’aisselle : mon épaule gauche est plus haute que mon épaule droite. Ce type de déséquilibre ne se corrige qu’en mesure, au prix fort. Pour du prêt-à-porter, c’est en tout cas largement satisfaisant (et très loin devant bien des pièces qui forment des plis absolument partout dans le dos, et qui sont, ils faut bien le dire, parfaitement hideuses).

De manière plus globale, le costume est impeccable pour cette gamme. Les finitions sont de qualité, la doublure, le tissu sont agréables et jolis : c’est un costume qui me durera des années sans aucun doute (si je l’amène au pressing une à trois fois par an maximum, comme cela est recommandé).

Capture d’écran 2014-11-15 à 22.09.20
Concernant le pantalon : on aura tendance à faire retoucher la longueur suivant l’effet recherché. Pour un cadre « business », vous pouvez laisser le pantalon casser une ou deux fois sur la chaussure. Pour un cadre plus « italien » et moins discret, vous pouvez demander à retoucher la longueur pour que celui ci ne retombe pas du tout sur vos chaussures. C’est par exemple ce que fait constamment Max, notre chroniqueur de Honk-Kong, qui porte des pantalons à l’ouverture de cheville très étroite, et qui ne les fait pas casser sur ses chaussures – des mocassins à glands. Vous pouvez également, enfin, demander à avoir un revers apparent. Ces détails sont relativement importants : ils peuvent valider ou invalider toute une tenue s’ils ne sont pas un minimum réfléchis lors de la phase de retouches (indispensable dans la très grande partie des cas).

On note :

Certains détails sont devenus « hype » ces dernières années, comme la vraie milanaise ou les boutonnières fonctionnelles (aux poignets). Attention à ne pas vous laisser aveugler par ces « détails de tailleurs ». Privilégiez une bonne laine à l’ouverture d’un bouton de manchette (ce qui soit dit en passant est assez inutile : pas besoin d’ouvrir un bouton de manchette « pour faire vrai » lorsqu’une pièce est de qualité …).

Pour finir

Encore une fois, n’oubliez pas que le plus important lors de l’achat d’un vêtement, quelqu’il soit, c’est sa coupe, puis sa matière. Lors de votre phase de choix, essayez plusieurs costumes et tentez de comprendre ce qui vous va ou non, de haut en bas. Commencez par identifier les vestes qui vous sont adéquates aux épaules. Faites attention au cintrage, et baladez vous avec la veste : comment vous sentez vous ? Trop à l’étroit : la veste est trop petite. Si vous flottez, à l’inverse, la veste est trop grande. Descendez ensuite vers la ceinture, et notez la manière dont la pièce réagit dans le dos (y-a-t-il des plis ? Ou bien est ce lisse ?) et dans le bas du dos (attention à la position de la fente : relevée, ce n’est pas valide). Faites enfin attention à votre pantalon, à la manière dont vous voulez le retoucher, à la manière dont il tombe sur vos chaussures. Faites vous aider par un vendeur au besoin : ceux que j’ai fréquentés chez De Fursac étaient parfaitement compétents. Vivez un peu avec votre costume, penchez-vous, faites vos lacets, relevez les manches, dansez, marchez : votre costume doit être confortable ET élégant !

Capture d’écran 2014-11-15 à 22.07.52

Sur cette photo, j’ai oublié de bien tirer les manches de ma chemise. Le pantalon ne casse qu’une fois sur ma chaussure : c’est sobre et élégant, plutôt « business » que fashion week.

Costume De Fursac.
Chemise Cavalier Bleu.
Pochette Sandro.
Chaussures Septième Largeur.

Je porte ce costume avec des chemises à carreaux (attention pas de la même échelle que le motif du costume) ou à rayures pour réveiller un peu le reste de la tenue et des chaussures de ville bien entretenues (bien cirées lorsqu’elles sont en cuir pleine fleur) lorsque je souhaite avoir une tenue de soirée. Il est également possible d’utiliser une chemise unie. Côté accessoires, j’aurais tendance à me tourner vers une cravate en grenadine de soie, pour une petite touche de relief supplémentaire. Bannissez les motifs Disney et préférez la sobriété et l’efficacité des jeux de matières : mailles, laine, etc.

Merci à Jacques Shu pour sa gentillesse et sa disponibilité, ainsi qu’à l’équipe du magasin qui m’a épaulé durant le choix du costume et des retouches. Si vous souhaitez acquérir des pièces De Fursac, sachez que les ventes privées vous permettront de bénéficier dès maintenant de -30 à -40% de remise sur toute la collection automne-hiver. Inscrivez-vous pour télécharger votre invitation à présenter dans les points de vente ou connectez-vous à votre compte pour en bénéficier en ligne.

Lancez-vous les yeux fermés !

Adrien, tout en costume.

 

Vous aimerez également

About Author

Adrien Danseur et grand amateur de compote de pêche, j'aime avant tout les créateurs confidentiels, les foulards vintage, et les rayures. Beaucoup de rayures.


2 COMMENTS ON THIS POST To “De Fursac : des matières et des coupes”

  1. Hugo dit :

    Avec votre physique et votre carrure, vous ne devriez pas porter des revers aussi étroits, qui conviendront mieux à un jeune homme élancé. La veste est déséquilibrée sur vous, et donc vous va moyennement. Un centimètre de revers en plus au minimum, sans excès bien sur.

    Une veste quelques centimètres plus courte vous grandirait. Les fessés couvertes, ça est valable pour rééquilibrer la silhouette. Ici la longueur de la veste vous fait paraître plus petit.

    Enfin le pantalon est un poil long.

    Cordialement,

    • Adrien dit :

      Bonjour et merci pour votre commentaire,

      Après relecture de l’article, je pense que vous avez mis le doigt sur les quelques « défauts » du costume qui ne sont pas intrinsèquement liés à sa confection mais plutôt à la manière dont il me va. J’en ai d’ailleurs parlé au reste de l’équipe et cela a fait objet d’une jolie discussion.
      Malheureusement, la plupart des maisons de prêt-à-porter du moyen de gamme proposent des costumes assez semblables en proportions : revers fins, veste couvrante à une fente, pantalons « slims » (il suffit de jeter un coup d’oeil aux lookbooks). Cependant, et c’est pour moi le sens de l’article, De Fursac reste une marque intéressante et propose des produits tout à fait convenables pour le prix.

      Avec un budget supérieur et armé de quelques connaissances supplémentaires, je me tournerai la prochaine fois vers de la demi-mesure ou bien vers du prêt-à-porter haut de gamme.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
Cover Cavalier Bleu
À la découverte de la nouvelle collection Cavalier Bleu

Certaines marques, que nous suivons depuis plusieurs mois maintenant, évoluent constamment et de manière très positive. C'est le cas de...

Fermer