Pièces fortes, pièces basiques : ce n’est pas ce que vous croyez.

Aujourd’hui, un article écrit à six mains par Jérémy, Sidney, et moi-même. On a tenté de ne pas s’emmêler les bras durant la phase d’écriture, pour vous livrer des réflexions qui maturent depuis un bout de temps au sein de notre équipe. Nous sommes tombés dans le milieu de la mode en effectuant des recherches sur le style, la mode, le vêtement. Cet instinct de recherche, de test, nous tentons de le transmettre tout au long de nos différents articles, en vous rappelant régulièrement d’essayer les pièces que vous ne connaissez pas ou qui ne paient pas forcément de mine sur cintre. Ce qui est important pour nous, plus que de ne posséder que des basiques dans sa penderie, c’est de mixer les genres, les styles, et les pièces plus osées que peu d’hommes osent porter. Et c’est aussi pour cela que ce blog existe. Aujourd’hui, donc, un article sur les pièces que vous n’oseriez jamais porter.

Le style : une recherche sans fin

Vous le savez déjà, avant d’apprendre à courir, il faut apprendre à marcher. Il faut savoir tomber et se relever. Ainsi, dans tout type de développement dit « personnel » ou artistique, il est ordinaire de commencer par apprendre les règles de base. Ce sont les principes fondateurs d’une matière, d’un art, d’une connaissance. Ce sont les piliers sur lesquels, plus tard, se bâtiront les oeuvres, les petites ou grandes réalisations. Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, lorsqu’on parle de style, il est important de ne pas brûler les étapes, de ne pas aller trop vite, trop loin, et de se laisser le temps pour apprendre en s’amusant, sans se prendre la tête, et en restant positif (il y a des choses bien plus graves dans la vie, soyons objectifs). Ces principes fondateurs, ces connaissances de base que vous vous devez d’acquérir si vous vous intéressez tout juste à la mode, vous les trouverez sur ce blog, mais également sur tout un tas d’autres sites qui donnent conseils et pistes pour avoir un style solide, efficace, facile, pour un début. Cependant, ne vous y trompez pas, si l’acquisition de basiques est une nécessité, ça n’est pas le but d’une recherche stylistique, ça ne peut pas être le cas si vous souhaitez réellement progresser et être mieux habillé que 90% de la population française masculine.

Et c’est pourquoi nous avons eu envie d’intervenir, afin de repréciser quelques notions clés.

himym- ntervention

Nous aussi on aime les séries U.S., et d’ailleurs dans Game Of Thrones (attention spoiler) %^° »^à§1µ¤£9812°39M%

Ce que l’on dit rarement sur les blogs de mode masculine, c’est que l’on n’utilise rarement, dans le quotidien, que plus d’une ou de deux pièces basiques pour avoir du style. Il faut vite sortir du basique ou de la tendance du moment pour trouver sa voie intérieure, son chemin stylistique. D’abord, la recherche d’un style personnel fort passe par la remise en question, constante, de ses propres connaissances – être capable d’enlever les œillères qui nous obligent à être toujours tranchant dans nos jugements. Aussi, pour faire avancer sa perception des vêtements et dépasser le stade du rapport basique/pièce forte, il est parfois nécessaire d’accepter le fait  que l’on ne sait pas.

Lorsqu’on arrive à maîtriser les basiques et qu’on commence à s’ennuyer, il faut se remettre dans l’esprit que l’on est là pour apprendre. Si vous avez bien fait le boulot qui vous a mené vers cette étape, vous devriez normalement savoir ce vers quoi vous allez commencer à vous diriger : quel est le style ou les styles qui vous correspondent le mieux.Toutefois il se peut également que vous ressentiez une sorte de plateau sur lequel vous stagnez. C’est à ce moment là qu’il faut essayer de nouvelles choses.

Oui mais essayer quoi ? Nous allons vous donner deux pistes principales.

La première : jouer avec les coupes. Si vous avez bien suivi tout ce que l’on vous appris jusqu’à présent, si vous avez suivi tous les conseils donnés à droite  et à gauche, vous devriez avoir une silhouette assez fittée, en haut comme en bas, et à la bonne taille. Tout est cintré en haut et en bas. Pour donner du punch à votre silhouette, tournez vous vers des coupes plus amples, en haut ou en bas. Les pièces oversized ont parfois un design plus en marge des pièces basiques.

Sébastien blondin polo veste

Des tenues composées de pièces Sébastien Blondin. Notez les cols et les effets de drapés qui permettent de sortir des sentiers battus et de franchir allègrement le pas des simples basiques sans pour autant verser dans l’excentricité la plus folle.

Deuxième piste : utilisez des vêtements imprimés, de nouvelles textures, des empiècements. Tout en gardant une silhouette ajustée, vous pourrez rajouter un supplément d’âme à votre tenue avec des effets visuels propres aux pièces. L’exploitation des couleurs sera très importante. On peut utiliser ensemble deux pièces aux couleurs difficiles et les calmer avec deux autres pièces de manière à les encadrer (consultez l’article jean gris et le look de Sidney pour exemple). À ce stade, utiliser 4 couleurs différentes ensemble devrait être assez aisé pour vous. Fonctionnez par paire, 2 par 2, une couleur osée ou difficile pour une couleur plus calme. Et c’est sur la pièce plus calme que vous pourrez essayer un design un peu plus poussé.

Résumons-nous :

  • Lorsque vous aurez maîtriser les basiques du vestiaire masculin, ne vous y cantonnez pas. Ne vous interdisez pas non plus les pièces plus osées ou difficiles, qui peuvent s’avérer bien plus faciles à marier que vous ne pourriez le croire de premier abord.
  • Fonctionnez par paires : deux pièces calmes pour deux pièces plus poussées.
  • Donnez vous le droit à l’erreur.
  • Amusez-vous.

Tout est relatif

Si vous avez déjà commencé à oser vous vêtir de manière plus osée, avec des pièces plus difficiles pour le commun des mortels, peut-être avez vous eu cette désagréable sensation de ne pas savoir si faisiez erreur, ou pas. Il est tout à fait normal de ne pas tout savoir sur tout, notamment lorsque l’on s’attarde sur le terrain de l’esthétisme ou du beau.

Vous venez d’apprendre que vous pouviez et deviez sortir des basiques, nous venons de vous donner une méthode simple et efficace pour se faire. Acceptez cependant de ne pas avoir un goût tranché sur tout et pour tout. C’est ce qu’il y a de magique lorsqu’on sort des repères très régulés qui régissent le vestiaire masculin. Vous devez accepter de ne pas savoir si vous trouver telle ou telle pièce belle ou non. Il y a des coupes, des couleurs ou des textures dont on ne sait trop quoi dire. Et tant mieux. Le tout, c’est de ne pas se fermer complètement à ces pièces. Au contraire, essayez les ! On est très souvent surpris par ce que donnent certaines pièces. Elles ne plairont pas à tout le monde. Peut-être demandent elles un oeil exercé pour être appréciées, ou bien peut-être qu’elles véhiculent une image, un design si particulier qu’elles ne peuvent être aimées de tous. Tant mieux, vous êtes unique, exprimez votre unicité !Sidney G. Brato

Voilà, on est surpris comme ça. Cuir Giorgio Brato.

Pour résumer ce paragraphe nous dirons donc que :

  • Le Beau n’est pas universel et que personne n’a la connaissance absolue en matière d’esthétisme, on ne peut que se perfectionner en la matière.
  • Plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui. En essayant des pièces différentes, que votre entourage ou vos amis n’aiment pas forcément, vous avancez en matière de style, mais vous prenez également confiance en vous et vous vous affirmez.

La sélection Be What You Wear

Jeremy

Bien souvent, quand je débute un relooking avec un client ou un ami, leur première réaction est la peur : « Eh mais, moi je veux pas porter des fleurs et des oiseaux comme toi ! ». Je passe systématiquement les 10 premières minutes à rassurer une personne sur mes goûts et le fait qu’ils soient absolument personnels.Pourtant, une pièce forte n’est pas si difficile à assortir, et peut radicalement changer votre tenue. C’est pour moi l’erreur principale que l’on voit chez les intermédiaires, ils savent maitriser les basiques mais ont bien souvent peur des pièces fortes.

Prenons un exemple…

porter une veste ouverte

Pièce intermédiaire ne signifie pas budget conséquent. Blazer Zara.

Avec cette veste à fleurs que l’on a souvent vu sur nos visuels et dans quelques looks (notamment le test office artist), on pourrait être tenté de prendre peur, et de se dire qu’une pièce aussi forte est compliquée. Pourtant comme vous le voyez, un simple chino beige, une paire de derbies marron et une chemise blanche font largement l’affaire pour l’assagir. C’est également le cas lorsque je porte mon pantalon AMI à imprimé oiseaux, un simple t-shirt blanc, une paire de chaussures simple, et un éventuel cardigan couleur sable suffisent à calmer cet imprimé. De manière générale, sachez que toute pièce forte assortie avec des basiques simples sera adoucie tout en donnant un réel plus à votre tenue. (Je vous prépare d’ailleurs un look avec un imprimé flamand rose…)

Sidney

Pantalon en cuir Hoon Sidney
Pantalon en cuir Hoon, Sneakers Lanvin.

Parlons pantalons : pour changer des classique jeans, chino et des pantalons en laine (plus subtils), il y a l’alternative très peu considéré du pantalon en cuir. 

Oui, oui, Marcel, tu as bien lu. Je répète, le pantalon en cuir. Contrairement au diktat populaire qui voudrait nous faire croire que ce pantalon est réservé aux rock stars et aux adeptes de pratiques SM, le cuir a un caractère plus marqué que n’importe quelle autre matière. Un pants en cuir peut faire exponentiellement grimper vos points virilité et apporter un supplément qu’aucune autre matière ne pourra fournir, que ce soit par la texture ou encore dans le tombé ! Plutôt fin et souple ou bien plus épais et rigide, cela dépend du style dans lequel on veut l’insérer.
Ici, l’exemple d’une pièce que l’on sous (sous sous) estime alors qu’elle n’est pas si difficile ou osée que cela. C’est que l’on a tout simplement pas l’habitude de la croiser. Elle ne fait pas partie du schéma ou du format basique. Et c’est contre ce formatage qu’il faut lutter pour progresser.Sidney s'amuse pantalon cuir Hoon

Cuir Bubble, Hoon. Cordage vintage.

Adrien
Martin margiela Adrien

Pour info, oui, j’adore le bowling et non, pas avec cette paire.

Lorsque je me balade avec ma paire de sneakers Martin Margiela, on me demande régulièrement le score que j’ai obtenu au bowling. On me demande également si je compte me battre contre les vilains, comme un power ranger. Je suis fan des minikeums (génération 90’s oblige), mais je suis également et avant tout un sneaker’s addict, comme Sidney. Avec cette paire, je me suis offert le droit de douter, de ne pas vraiment savoir, mais de m’en amuser. C’est une paire qui tranche, que peu de gens que je côtoie apprécient réellement. Je l’utilise en paire secondaire, pour ne pas tomber dans l’ennui, à porter une chemise basique et un sweatpant Wooyoungmi. J’aime l’inattendu au quotidien, la petite folie, et je trouve cette paire finalement facile à accorder. Il me suffit de la calmer avec un pantalon et un haut formel, j’obtiens un contraste de style que je trouve convainquant.

Adrien balcon Martin Margiela
Trop vieille chemise Zara, pantalon Wooyoungmii, sneakers Martin Margiela modèle Cadillac.

Conclusions

  • Affirmez-vous
  • Sortez de vos préjugés concernant les pièces qui ne sont pas des basiques
  • Essayez tout ce qui passe à votre portée
  • N’attendez jamais la pièce parfaite pour construire votre garde-robe et acceptez de faire des erreurs ou de ne pas être sûrs.

Sidney, Jérémy et Adrien, qui osent sans jamais être sûrs d’eux.

Vous aimerez également

About Author

Adrien Danseur et grand amateur de compote de pêche, j'aime avant tout les créateurs confidentiels, les foulards vintage, et les rayures. Beaucoup de rayures.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
J'ai vaincu le look fleuri !
Comment associer des pièces fortes ? Des fleurs et mes running je peux ?

Nous vous avions déjà parlé de pièces fortes dans quelques précédents articles. Nous essayerons donc aujourd'hui d'aller plus loin avec...

Fermer