Des mouchoirs et des fleurs, le test de The Tie Bar

Non, ce n’est pas le nom du dernier film français à la mode ni celui d’une peinture romantique. Et non Marcel ! Aujourd’hui, on va plutôt parler des accessoires qui permettent de sublimer une veste ou un costume. Pour cela, je vais te présenter une marque que tu ne connais pas encore ou que tu n’as pas encore testée et qui mérite le détour: The Tie Bar.

Présentation

En 2004 Greg et Gina Shugar partent d’un constat simple mais très pertinent: la plupart des cravates que nous achetons chez des marques de prêt à porter sont le plus souvent très (trop) chères. C’est le fameux rapport qualité-prix dont on parle sans arrêt depuis quelques années.

Greg a alors l’idée de créé une ligne de cravates à un bon prix pour monsieur tout le monde et qui couvre les basiques tout comme des cravates plus originales. Gina s’occupe elle du business afin que l’affaire tourne.

C’est ainsi que depuis 2004, The Tie Bar continue son ascension dans le monde de la cravate, en élargissant petit à petit son choix de cravates et en commençant à proposer de nouveaux accessoires comme les pochettes et les pinces à cravates,

tiebar1

 Des sélection thématiques régulières pour vous permettre d’incarner avec vos amis le célèbre Blue Man Group

 

Des accessoires à perte de vue

Comme expliqué précédemment, The Tie Bar, c’est plus que des cravates !

Chez The Tie Bar, on trouve évidemment une sélection de cravates classiques qui accompagneront les avocats au sein de leur cabinet tout comme des cravates plus excentriques pour les plus libres d’entre nous. La sélection est impressionnante en terme de taille, de motifs, de couleurs, de tissage et de matières. On retrouve ainsi toutes les cravates qu’on peut vouloir porter pour des occasions plus ou moins particulières: la cravate en tricot de soie vert forêt pour accompagner une tenue très Ivy League (étudiant chic à l’ancienne si vous préférez) ? Elle y est ! La cravate en grenadine de soie bleu marine pour apparaître sous son meilleur jour lors d’un entretien d’embauche ? Elle y est aussi ! La cravate en lin recouverte de fleurs pour accompagner une tenue digne d’un italien sous le soleil au Pitti ? Pas de souci non plus !

 

tie bar 2

 Et ça continue de plus belle sur 135 pages supplémentaires

Ce vaste choix de cravates se retrouve également au niveau des nœuds papillons, pré-noués ou à nouer soi-même pour les puristes, et qui disposent des mêmes possibilités de tailles, matières, motifs et couleurs.

bow

 Des nœuds-pap funky à nouer soi-même ? Check !

Enfin, les pochettes pour accompagner les vestes ne sont pas non plus oubliés: qu’il s’agisse de trouver une pochette en soie à imprimé paisley pour donner à sa tenue une tenue un air nonchalant ou une pochette en lin blanche pour accompagner les occasions les plus formelles, chacun peut y trouver son compte, même toi Marcel !

Il en va de même pour les autres accessoires moins courants comme les épingles de col, les pinces à cravate, les chaussettes, les bretelles (à pinces comme à boutons) et enfin les boutonnières ! On peut trouver sur The Tie Bar tous les accessoires nécessaires au cours d’une vie ! D’ailleurs, j’en profite pour faire l’éloge du côté très pédagogique de The Tie Bar: en effet, le site permet de trouver des accessoires en fonction de la couleur de votre costume, afin de faire des choix rapides et adaptés à vos besoins. Du beau boulot !

soc

Des chaussettes classiques aussi bien que funky ? Check ! 

Maintenant que tu connais bien la marque Marcel, il est temps de revenir sur le thème de l’article. Aujourd’hui, gros focus sur les pochettes et les boutonnières en espérant en voir plus dans les rues pour la Saint Valentin !

La pochette, le truc dans lequel on ne se mouche pas !

La pochette est de retour en vogue depuis quelques temps. Bien sûr, avec les avantages et inconvénients qu’une mode implique: on voit des pochettes fleurir de plus en plus des poches des gentlemen en herbe. Cependant, combien dans le lot sont vraies ? Et oui, de nombreuses marques osent avec insolence créer des pochettes intégrées directement dans les poches de vos vestes. D’autres proposent des bandes cartonnées créant directement l’illusion d’un pli droit (le pli Mad Men). Pourtant, de telles manières sont contraires à la notion même de l’élégance. Baudelaire ne faisait-il pas l’éloge de ces élégants élevant la trivialité au niveau d’art ? En effet, le plaisir de la pochette, de ce point final qui vient parfaire une tenue, il réside dans le choix de la pochette et dans son pliage plus ou moins précautionneux ou désinvolte.

Petite explication des subtilités de la pochette.

La pochette, c’est tout d’abord le choix d’une matière qui aura un impact non négligeable sur les pliages possibles et sur l’apparence de la pochette.

Parmi les différentes matières, on compte tout d’abord la matière reine et la plus répandue: la soie. La soie a ce bon côté d’être fluide, fine et légère. Cela permet ainsi de faire des plis fins et aériens, particulièrement adaptés au pliage dit « puffy ». C’est léger comme un nuage, chic et nonchalant.

Deuxième matière très répandue également, le coton est très usité également pour sa tenue et sa rigidité. Avec une telle pochette, on rentre dans les plis géométriques qui sont des variantes du pli dit « plat » (le pli qu’on voit partout en forme de rectangle). Ces plis sont beaucoup plus adaptés aux environnements professionnels car ils sont propres et rigoureux. Le petit liséré dépassant de la poche devient un signe discret de raffinement et d’ambition.

Ensuite, on retrouve une matière qui mériterait d’être plus utilisée car elle allie le meilleur du coton et de la soie: le lin ! Le lin est la matière ultime car elle est fluide tout en conservant plus de tenue qu’une soie peu propre à former un pli marqué. Avec un telle pochette, vous pouvez laisser parler votre inspiration du moment et choisir n’importe quel type de pli, notamment le pli « puffy renversé », ayant une apparence de fleur jaillissant de la poche.

smalto_collect1_02

Le pli le plus spectaculaire, le pli « puffy renversé », comme la tarte tatin

Enfin, on retrouve la laine. Très adaptée à l’hiver, la laine dispose de la fluidité de la soie tout en ayant une texture mouchetée qui accompagne mieux les flanelles et autres tissus plus lourds. Là encore, les plis « puffy » ou « rolled-puffy » seront particulièrement adéquats.

Après s’être attardé un peu sur les matières, on parle immédiatement des couleurs et des plis Marcel ! Pour chaque type de pochette, il y a en général des couleurs et des plis associés.

Par exemple, les pochettes unis ou à lisérés fins seront la plupart du temps portées avec des plis « plats », « à pointes » ou en « puffy renversé ». Ces pochettes généralement en lin ou en coton accompagneront parfaitement une tenue lors d’un contexte professionnel ou événement important. Là, il n’y aura pas vraiment à se prendre la tête pour finir la tenue. Selon le contexte, on pourra aller du plus formel (la pochette blanche unie) au moins formel (avec des pochettes jaunes ou vertes par exemple). L’important dans ce dernier cas sera précisément d’accorder voire de dénoter avec les couleurs de votre tenue.


Style: "Mad Men"

 Le pli par excellence pour avoir l’air sérieux, le pli « plat »

Autre scénario, les pochettes en soie à motifs, comme les paisley par exemple: Ici, le pli « puffy » sera parfaitement approprié et permettra d’égayer une tenue avec une parenthèse colorée qui reprendra plus ou moins les couleurs de votre tenue. Ne vous prenez pas trop la tête non plus, il est souvent plus élégant pour une pochette de dénoter, et ce, de la couleur de votre cravate notamment. Ainsi, les pochettes peuvent rappeler la couleur de votre chemise, être d’une couleur complémentaire à celle de votre costume voire même trancher radicalement avec une pochette rose à motifs blancs sur un costume bleu.

JSlattery_MadMen_GQ_25jan11_rex_b

 Le pli parfait pour montrer qui est le patron, le pli « puffy »

Dernier cas de figure très similaire, les pochettes en coton à motifs. Même principe que précédemment. Cependant, on gardera cette fois en tête qu’il est une meilleure idée d’effectuer des plis géométriques du type « 1 pli » pour accompagner la rigidité plus importante du coton.

Pour tous ceux qui ont des doutes sur les différents plis et leur réalisation, Florent de SoDandy vient d’ailleurs à votre rescousse avec un article bien complet sur la question avec son lot de facéties pour s’amuser avec la pochette.

Mais rappelez-vous, le meilleur pliage une fois que vous connaissez les différents qui existent, cela reste le votre, fait plus ou moins à la va-vite et avec Sprezzatura !

La boutonnière, le seul bling-bling tolérable sur un costume !

La boutonnière, cette chose si rare de nos jours mais qui procure tellement de flair à une tenue. Chez Bw-Yw, on y croit en tout cas !

La boutonnière remonte au bon vieux temps des médailles accrochées au revers et au romantisme qui chérissait la nature. C’est ainsi qu’aux origines de la boutonnière, on retrouvait des fleurs (souvent vraies) et des insignes militaires. Avec le temps, cette épingle accrochée sur le revers s’est transformée en bijou plus au moins excentriques. Entre le pin discret et coloré et les bijoux vraiment fantaisistes comme les têtes de mort, la boutonnière a évolué afin de prendre des formes nombreuses.

3de87cf0b651a1cf4b8f404159f80bff

L’excentrique britannique le plus célèbre du monde nous donne une leçon d’élégance avec sa tenue parfaite pour fumer le cigare

Anciennement arborée par les artistes et les représentants de l’élégance, la boutonnière n’a pas eu sa place au quotidien d’un point de vue historique contrairement à la pochette qui est devenue une institution. Sa place a toujours été plus épisodique, pointant du nez le temps d’un discours, d’un mariage ou d’un événement Black Tie.

Comment expliquer la faible popularité de cet accessoire ? Trois raisons expliquent la faible popularité de la boutonnière.

Tout d’abord, la boutonnière est moins connue ainsi que moins acceptée. Si la pochette commence à être retrouvée dans le monde de l’entreprise, la boutonnière reste une fantaisie qui ne conviendra pas à l’univers professionnel dans la plupart des cas.

La seconde raison expliquant le peu de boutonnières que l’on peut voir pointer, c’est la difficulté de l’accessoire, ne serait-ce que pour l’assortir. Le plus gros risque quand on la porte, c’est avant tout la surcharge de la tenue. S’il est facile d’assortir les couleurs, il est parfois plus dur de réaliser si la tenue est trop chargée visuellement en terme de détails. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est courant de ne porter qu’un seul des deux accessoires en même temps afin de ne pas prendre de risque.

Enfin, la dernière raison pouvant expliquer la faible popularité de cet accessoire, c’est sa trivialité. On pourrait parler à ce niveau d’accessoire au nom de l’accessoire. Cette épingle est inutile d’un point de vue pratique et peu populaire, la rendant d’autant plus dure à assumer au quotidien.

Et pourtant, cet accessoire mérite d’être porté. Il le mérite car il rejoint les mediums d’expression à notre portée afin de disposer de tenues uniques et vraiment personnelles. C’est ainsi que j’aimerais que vous l’appréhendiez: comme une corde de plus à votre arc et qui fait son petit effet. La pochette pouvait déjà faire preuve de beaucoup d’originalité. Cependant, s’il y a bien un accessoire original et personnel par excellence dans une tenue, c’est cette boutonnière !

Après cette brève présentation de l’accessoire, il est temps d’en expliquer les formes. Afin de simplifier, on peut catégoriser les boutonnières entre formelles et informelles.

Dans les boutonières classiques, celles que l’on porte facilement aux grandes occasions, les formes seront le plus souvent florales. Fleurs de textile avec plus de volume que les modèles plus décontractés, les coloris resteront simples et unis. Ainsi, il est courant et de bon goût de porter une fleur rouge ou blanche à son revers de smoking lors d’une soirée vraiment habillée.

buttonhole 1

Un exemple de boutonnière extrêmement classique et raffinée afin d’accompagner les grands moments

Parmi les modèles moins formels, l’offre est tout simplement pléthorique ! En effet, entre les fleurs plus ou moins stylisées, les têtes de mort et les autres motifs souvent géométriques, on peut définitivement affirmer qu’il existe une boutonnière pour chacun d’entre nous. C’est un terrain inépuisable d’expression personnelle.

buttonhole 2

On peut ici admirer le travail créatif de la maison Le Loir en Papillon qui produit des boutonnières particulièrement étonnantes ! 

Finalement, au delà des catégorisations faciles, il n’y a pas vraiment de règle pour porter cet accessoire: comme la pochette, tous les types peuvent se porter à condition que la tenue s’y prête en terme de couleurs, de matières et de rendu visuel. Alors foncez donc arborer votre emblême à la poitrine de votre veste messieurs !

Après tous ces détours, il est grand temps de passer au test du jour !

Test et avis

J’avais depuis longtemps entendu parler de The Tie Bar, notamment pour son offre juste GI-GAN-TESQUE et ses prix assez doux. A l’occasion du réveillon, il était grand temps que j’investisse dans quelques accessoires afin d’accompagner mes soirées Black Tie. Après avoir passé plusieurs minutes (heures) à regarder toutes les cravates, pochettes, chaussettes, pinces à cravate etc. proposées, il était grand temps de faire un choix et d’aller vers des essentiels.

image8

Étrange ambiance de Saint Valentin sur les toits de Hong Kong

C’est ainsi que j’ai jeté mon dévolu sur une boutonnière florale noire ainsi qu’une pochette de lin blanc. Si la boutonnière était une fantaisie non nécessaire mais très efficace, la pochette en lin est devenue pour moi un indispensable à proprement parler. Comme je vous l’avais déjà expliqué, le lin a des propriétés fabuleuses pour les pochettes. En effet, il permet les plis les plus destructurés comme les plus stricts.

image4

Tout baigne Marcel avec The Tie Bar, tu peux foncer tranquillou ! 

La boutonnière pour commencer. Cette belle fleur de soie a la couleur d’un camaïeu de noir et de bleu, ce qui la rend très discrète mais chic sur des vestes bleu foncé. J’ai très vite réalisé qu’au delà des événements formels, celle-ci avait parfaitement sa place dans des tenues plus décontractées et qu’elle permettait à chaque fois d’apporter une touche nouvelle à la tenue. De plus, seule avec un blazer bleu marine, cette boutonnière remplace parfaitement la pochette et permet d’accessoiriser une tenue tonale en limitant les contrastes de couleurs liées aux pochettes.

image7

Le double combo Pochette-Boutonnière n’est pas aussi chargé et dur à porter qu’on ne le pense

Quant aux considérations techniques, je n’ai pas été déçu non plus. En effet, la finesse de l’épingle et surtout la fleur me semblait propice à durée de vie plus que courte. Et pourtant, depuis trois mois, cette fidèle épingle ne semble pas montrer de signes de fatigue. La tige métallique n’est en rien fragile et il en va de même pour les pétales. Bien sûr, il convient tout de même de ranger l’accessoire après utilisation afin d’éviter de l’abîmer.

image3

Bw-Yw vous souhaite une élégante et heureuse Saint Valentin !
PS: le Collar Gap, c’est parce que je croise les bras

La pochette quand à elle, que dire de plus ? Légère mais avec une bonne tenue, cette pochette blanche est devenue aux pochettes ce qu’est devenu le jean brut aux pantalons: La solution sûre et simple par excellence, qu’elle que soit l’occasion voire la tenue.
De toutes les pochettes que j’ai pu toucher, cette pochette en lin avait la main la plus intéressante. En effet, le lin, raiche et sec, est une matière hors norme. Résistante et souple, il est extrêmement facile de lui rendre sa forme: il suffit de la repasser avec un t-shirt entre la pochette et le fer afin d’éviter tout accident et de rendre comme neuve la pochette. En effet, repassée, une pochette n’a plus de plis et a donc plus de tenue permettant de faire de nouveaux pliages.

image2

Ne sous-estimez pas l’impact d’une simple pochette blanche sur une tenue !
Costume Lapel Tailor
Chemise Ben Sherman
Souliers Loding
Pochette The Tie Bar

 

Conclusion

The Tie Bar dispose d’une offre remarquable à tout point de vue: qu’il s’agisse de la variété de produits différents, du choix de cravates et de pochettes, du prix ou même de la qualité, le résultat est bluffant. J’invite donc expressément tous les jeunes gentlemen économes à se ruer sur cette pépite qui nous vient de l’Oncle Sam car ils ne seront pas déçus! Je vous laisse, il est temps pour moi de refaire mon stock de cravates !

Max, perdu dans la jungle urbaine

Et pour en savoir plus sur nos actualités et recevoir nos offres (des offres vraiment cool) avant tout le monde, laisse-nous ton email :

Je veux être tenu au courant !


Vous aimerez également

About Author

Max Petit chroniqueur (si je ne me fais pas virer et retirer ma prime en Haribo d'ici là) à ses heures perdues, je milite pour que le style et non la mode, ne laisse indifférent. J'aime le style preppy agrémenté d'une bonne touche de provocation. Après tout, "plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui". Retrouvez Max sur Le Dandy du Taudis.


6 COMMENTS ON THIS POST To “Des mouchoirs et des fleurs, le test de The Tie Bar”

  1. williams dit :

    Bonjour ,

    Merci pour cette article et la découverte de ce site.

    Avez-vous un retour sur les éventuelles taxes au titre de l’importation pour la France ? Sont-elles systématiques ?

    Merci !

    • Salut williams !
      Parfois on passe entre les mailles du filet concernant les taxes, mais il vaut mieux ne pas trop compter dessus.
      Pour les commandes hors UE, les taxes sont tout de même quasi-systématiques.

      • williams dit :

        Bon, bah, surprise !

        Merci.

        • Max dit :

          Coucou ! J’arrive avec un peu de retard.

          Pour les taxes d’import, elles sont directement incluses dans le prix du transport (à savoir 25 dollars environ). Il vaut donc mieux passer une bonne petite commande avec plein de trucs cool dedans comme avec une pochette surprise pour rentabiliser.

          En tout cas, aucun de nos lecteurs ne sera arrêté, on a nos connexions Williams 🙂

  2. williams dit :

    Bon bah tant mieux si on ne risque pas la taule, sinon je demanderai à aller dans le quartier des mecs bien sapés et de la bonne musique.
    Je demandais, car achetant des disques, notamment aux USA, généralement les vendeurs ne refusent pas de déclarer une valeur nulle ou quasi nulle (sur le paquet) et ça passe. C’est aussi une pratique courante dans ce milieu étant donné que c’est de l’occasion mais je remarque que les boutiques ne jouent pas nécessairement à cela.
    Effectivement, dans la mesure où c’est dans les 25 balles US, ça peut valoir le coup avec une commande groupée par exemple.
    De toute manière les prix sont très intéressants, ajoutons à cela une conversion en notre faveur…

    Merci les gars pour le temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
Capture d’écran 2015-02-13 à 08.41.54
CrossFit XIII x Reebok avec le CMG Sports Club : Le nom est joli mais ça pique.

Tout commence avec un mail ô combien innocent. "Salut Jérémy, Le CMG Sports club en partenariat avec Reebok lance une...

Fermer