Comment entretenir ses chaussures et les sublimer?

Les souliers. Un des éléments les plus importants de votre tenue!
Vous les aimez, nous aussi. Ils habillent nos pieds avec une élégance inégalable, alors il faut leur rendre grâce ! Les soigner, les privilégier.
Car ils ne supporteront pas d’être négligés!

Si vous n’avez pas encore lu notre article vous apprenant à bien choisir ses chaussures, c’est le moment ou jamais.
si c’est déjà fait, commençons…

Bons usages et gestes d’entretien primaires

On commence par les gestes les plus simples qui vous permettront de conserver vos chaussures en bonne santé :

  • Ne les portez JAMAIS deux jours consécutifs. Vous laisserez le cuir sécher et se reposer de cette manière.
  • Mettez des embauchoirs en bois lorsque vous ne portez pas vos chaussures. Et j’insiste bien sur le fait que vous devez employer du bois ! Cela permettra à la chaussure de garder sa forme d’origine et de minimiser au maximum les plis d’aisance que vous aurez créé lors de la marche

Embauchoir luxe chaussures Herve Brunelle
Des embauchoirs Hervé Brunelle, un artisan spécialisé dans la fabrication de ces objets. Accessible uniquement dans les services de mesure des bottiers. Ces embauchoirs sont des pièces uniques

embauchoir chaussures
Des embauchoirs bien classiques que vous trouverez quasiment partout. Largement suffisant pour n’importe quel soulier.

Pourquoi du bois et pas autre chose? C’est vrai, pourquoi? Si c’est seulement pour garder une certaine forme…
Tout simplement parce que la fonction de l’embauchoir ne se limite pas à ça. Les embauchoirs permettent d’absorber l’humidité du cuir après le port de la chaussure que ce soit de la sudation (inévitable), ou de l’eau de pluie.
Un des bois les plus utilisé est le cèdre. On trouve aussi ce qu’on appelle le bois dur mais il n’y a pas de différence réelle. Si ce n’est que le cèdre est fongicide.

Quand vous choisissez vos embauchoirs prêtez attention à un détail important. Il faut que le bois soit « non vernis ». Dans le cas contraire il sera nécessaire de les poncer au papier de verre pour éliminer cette couche de vernis qui empêchent l’absorption de l’humidité. Ce n’est pas un drame mais vous aurez à vous charger de ce petit travail manuel. Et tout le monde n’a pas forcément l’envie de « repasser » derrière. Moi le premier..

Et si mes souliers ont pris la pluie?

Après une forte averse, vos chaussures peuvent se gorger d’eau et en devenir toutes noires. Ne vous inquiétez pas et ne cherchez pas à les faire sécher plus rapidement. Des chaussures de qualité récupèrent parfaitement et doivent normalement reprendre leur apparence d’origine après une bonne nuit de séchage.
L’eau n’a normalement aucun effet néfaste sur un beau cuir, sauf si le tannage a mal été effectué.

La méthode est simple. Très simple. Laissez les sécher. Le cuir n’est rien d’autre qu’un morceau de peau. Nous finissons bien par sécher (avec un peu de temps) après avoir été mouillé non ?
Par contre la « fausse bonne idée » serait d’exposer vos chaussures encore humides à une source de chaleur. Tout ce que vous réussirez à faire dans ce cas sera de les endommager. Il faut que le séchage soit lent !.

Dès que vous ôtez vos chausses, glissez y les embauchoirs adaptés. Ils empêcheront le cuir de se racornir et de sécher recroquevillé, déformant la chaussure durablement.
On peut aussi faire ça avec du papier journal mais normalement si vous avez bien suivis les conseils concernant l’achat des chaussures vous avez les embauchoirs. Si ce n’est pas le cas, sachez que ce n’est pas bien de votre part.

(Note de Jérémy : Il m’arrive occasionnellement d’utiliser du papier journal… Ca fait tout à fait l’affaire si c’est occasionnel, ou si vous n’avez pas autant d’embauchoirs que de paires de chaussure)

Vous pouvez les coucher sur le côté par ailleurs afin de faciliter le séchage de la semelle si vous n’avez pas fait poser de patins. Auquel cas ce ne sera pas nécessaire de les allonger.

La semelle

Pour faire durer un maximum la partie de la chaussure soumise au plus dur traitement je vous recommande la pose de patins et de fers.
Pour les patins il faut tout de même savoir que tout n’est pas rose mais vous allez voir de quoi je veux parler ci-dessous

Le Patin

patin chaussure

Le principal soucis de la marche, outre le fait que cela puisse être fatigant,(je vous ai dit que j’étais flemmard ?) c’est l’usure des semelles que cela provoque. C’est normal vu que c’est l’usage destiné d’une semelle.

Cependant au bout d’un certain temps la semelle sera trop usée et il faudra en poser une nouvelle. Cette opération réalisée par un cordonnier coûte au alentours de 100 euros. Vous pouvez retarder cette fatale échéance grâce au patin !
En plus de prolonger la durée de vie de vos semelles ils vous empêcheront de glisser avec vos chaussures, et de réaliser prématurément un périlleux grand écart…
Les patins rendent les semelles imperméables aussi, ce qui n’est pas mal pour ce genre de jolies bottes que vous sortirez les jours de mauvais temps, sans avoir trop peur de les abîmer :

bottes grenson

Toutefois tout n’est pas rose. Les patins couvrent la semelle et l’empêchent alors de « respirer » ce qui entraîne des fissures prématurées (c’est moche hein ?). Mais il vaut mieux ça que l’usure rapide de vos semelles.
La pose d’un patin se fait au maximum pour 20 euros. Le ressemelage est à 100… Le calcul est vite fait. Vous gagnez donc à espacer cet entretien grâce aux patins.

Il faut aussi savoir qu’il y a deux types de patins. Les Topy en plastique dur (caoutchouc vulcanisé, très dur) et les patins en crêpe qui sont beaucoup plus souples, qui, sont aussi pour la plupart aussi des Topy, mais pas ceux « de base », avec Topy écrit dessous.
La pose de patins raidirait la semelle et rendrait la chaussure moins confortable (moins de sensations transmises au pied lors de la marche). C’est peut-être vrai pour des patins Topy de base mais ceux en crêpe sont plus souples et donc plus confortables à la marche.

Encore un point négatif pour les patins Topy de base : plus les semelles sont épaisses et raides, plus les plis d’aisance seront marqués. Ils sont donc vraiment à proscrire contrairement aux patins crêpe qui durcissent beaucoup moins la semelle car ils sont plus souples.

Les fers

fer à encastrer chaussure

Comme un maréchal-ferrant ferrerait les sabot d’un cheval. Un cordonnier peut ferrer vos souliers pour en préserver la trépointe (cousu trépointe/goodyear/norvégien) des coups de trottoirs.
Ne jamais faire poser de fers au talon. Toujours et seulement la pointe du pied.
Il doit être vissé et pas clouté à la chaussure par de petites vis. Demandez des vis en laiton pour éviter la rouille.
Si la semelle est neuve, attendez une bonne dizaine de ports avant de faire encastrer les fers pour que le cuir de la semelle se tasse.
C’est invisible et ça coûte à peine 10 euros.

Cremage et cirage d’un cuir lisse

Nous y voilà! C’est ici qu’on remonte ses manches et qu’on plonge les mains dans le cambouis. Enfin.. Façon de parler.

Le cirage de ses chaussures peut se révéler à vous comme un véritable rituel. Par exemple mon père aime exécuter cette tâche sur une oeuvre de Beethoven. Pour d’autres c’est Mozart.
J’ai découvert ce plaisir après avoir acheté ma première paire de chaussures. Des Chelsea Boots marron. Tout ce qu’il y a de plus basique. Depuis ce jour je prends un malin plaisir à faire briller mes souliers. Il y a quelque chose de réellement satisfaisant dans cet exercice. Je pense notamment au glaçage et à un niveau supérieur : la patine.

Mais revenons en au cœur du sujet.

Comment cirer ses chaussures

chaussure cirage avant après

On utilise 2 types de produits : la crème et la pâte (le cirage).
Tout d’abord avant de commencer il faut s’assurer que les chaussures sont bien propres et sèches. Un petit coup de chiffon ou de brosse avant de commencer les travaux.

Après brossage pour nettoyer et dépoussiérer la chaussure, la crème et pâte s’appliquent facilement au chiffon, ce qui rend superflu l’achat de palots et autres brosses à cirage. On peut utiliser une vieille brosse à dents pour nettoyer et crémer précisément les coutures et la trépointe.

La crème pénètre en profondeur et nourrit le cuir. Elle teinte donc plus que la pâte, car elle pénètre plus (si elle est passée sur une zone non cirée). En comparaison, la pâte reste en surface et forme une pellicule de cire très mince, transparente et brillante. Elle ne sert qu’à protéger et faire briller.

Commencez toujours par crémer la chaussure à l’aide d’un chiffon en insistant bien sur les plis d’aisance et sur toute sa surface. Faites la bien pénétrer avant de vous arrêter.
Une fois fait, laissez sécher une bonne demi-heure (plus c’est long et mieux c’est) avant de les « essuyer » avec un chiffon en coton ou une chamoisine. Les chaussures devraient déjà avoir récupéré un peu de leur brillant.

Quelle crème utiliser ? Trois choix s’offrent à vous, la Saphir, la Grison ou encore la Famaco… Toutes d’excellente qualité.

lait chaussures saphir

Concernant le cirage. Rappelons qu’il n’a pas pour but de teindre mais seulement de protéger et de faire briller. Pour l’appliquer, prenez un chiffon de coton, blanc de préférence. Un morceau de t-shirt ou de chemise fait l’affaire, ou alors prenez une chamoisine.

cirage en pate saphir

chamoisine chaussure cirage
La chamoisine, dont le coût ne dépasse pas les 5 euros. J’en ai trouvé pour 2,50 au BHV

Commencez par la trépointe et les zones difficiles d’accès pour vos doigts. Prenez donc votre vielle brosse à dents ou une brosse trépointe pour cirer cette région là.
Pour cirer pas besoin d’en mettre une énorme couche. Ce serait plus néfaste au cuir qu’autre chose. Un peu d’eau dans un bol à côté de vous pour hydrater le cuir en même temps est utile.
Massez votre chaussure avec des mouvements circulaires concentriques. Allez y vigoureusement mais pas à vous en épuiser. De temps à autre trempez votre doigt dans l’eau et déposez une ou deux petites gouttes sur la zone que vous traitez.
Il est important de ne pas mettre trop d’eau !
Sinon vous devrez attendre que le cuir sèche. Portez donc attention à la couleur de la peau. Si elle s’assombrit c’est que vous avez été trop généreux.

Une fois l’opération terminée laissez reposer une dizaine de minutes avant de lustrer au chiffon ou avec un bas de nylon votre paire fraîchement entretenue.
Après ça vous devez avoir des chaussures avec un superbe brillance.

Glaçage

Pour certains, qui ne sauraient se satisfaire d’une simple brillance pour leurs souliers. Il existe ce qu’on appelle le glaçage.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit d’un procédé permettant de faire briller le bout dur et les contreforts comme des miroirs de bordel 🙂

(Note de Jérémy : Il dit ça, mais ils ne le laissent déjà pas rentrer au rayon alcool du supermarché… hihi)

chaussures glacées

C’est un processus qui demande un peu de doigté et d’entrainement ainsi que pas mal de patience quand il s’agit du premier glaçage.
Il n’a pas seulement un aspect esthétique d’ailleurs, il permet de protéger la chaussure en sa partie glacée, des accrocs de la vie quotidienne lui évitant aussi de se tacher, car peu de choses accrochent sur la couche de cire. Une autre conséquence est que la crème colorée ne teinte que très peu le cuir glacé, car la crème ne traverse pas le glaçage.

Pour glacer, on emploie le même procédé que pour cirer. A ceci près que l’on se concentre sur une seule zone. Voici une petite marche à suivre si vous voulez réaliser cette opération vous même :

  • Le chiffon utilisé est important. Il doit être très doux sous peine d’accrocher, alors qu’on veut obtenir une surface si lisse qu’elle en devient brillante. Vieux T-shirt, ou chemise en coton sont de très bons candidats. Il se peut toutefois que le glaçage ne prenne pas, donc ne pas hésiter à changer le chiffon en question si le glaçage est impossible.
  • Comme lorsque l’on cire, enroulez votre index et majeur dans le tissu. Appliquez un peu de pâte sur le chiffon (vraiment pas beaucoup) et humectez le avec un peu d’eau chaude passer sur la partie à glacer avec des mouvements circulaires assez rapides et légers. Au bout d’un petit moment vous devriez commencer à apercevoir l’effet miroir
  • Si le glaçage a du mal à apparaître, c’est peut-être que la couche de cire est trop fine. Dans ce cas, remettre un peu de pâte sur le chiffon et recommencer. Cela ajoutera une pellicule de cire sur la précédente, jusqu’à boucher les pores de la peau du cuir.
    Un problème est de doser correctement l’apport en eau, qui doit être très réduit, sans quoi elle risque de traverser la cire puis de mouiller le cuir et tout est alors à recommencer après séchage.
  • Recommencez l’opération là où vous voulez faire briller mais surtout pas sur les plis d’aisance. Attention : ne glacer que les bouts durs ou les quartiers arrière, et éventuellement les garants s’ils existent, enfin bref, là où il y n’y a pas de plis. Plis et glaçage ne font pas bon ménage, car le glaçage rend le cuir imperméable et le durcit. Glacer les plis d’aisance réduirait la durée de vie de la chaussure

A savoir également, les cuirs ne sont pas tous égaux face au glaçage. Certain ne prendront jamais l’effet, la cire partant en plaque des zones où l’on aura essayé. La porosité de la fleur est probablement en question dans ce phénomène.

Une solution est de passer un couche de graisse Saphir HP à l’huile de phoque pour imperméabiliser les parties à glacer et empêcher le cuir de se mouiller dès la première goutte. Et hop, le glaçage ne part plus en plaques !
La version Médaille d’Or 1925 de la pâte de luxe Saphir contient des huiles animales qui imperméabilisent le cuir, et rend donc le glaçage (à la pâte) plus facile sur les cuirs poreux.

Pour les parisiens qui n’auraient pas envie de se fatiguer, n’ayant pas le temps ou encore n’ayant pas réussi à réaliser le glaçage de leur souliers il existe des spécialistes de cet art: Paulus Bolten et Laurent di Mascio qui se feront un plaisir de mettre leur savoir faire à votre service.

Nubuck, daim, suède

richelieu veau velours

Le nubuck est du cuir, dont la fleur a été poncée pour obtenir un aspect velouté. Le veau velours est du cuir présenté côté chair. L’aspect du veau velours est plus grossier que celui du nubuck. Le « daim » n’est plus fait en daim depuis longtemps, et sert à décrire le veau-velours ou le nubuck, lorsqu’on ne sait pas trop de quoi il s’agit…

Au contraire du cuir lisse, que l’on préfère patiné et bien vieilli, toutes ces finitions velours doivent garder leur apparence d’origine et l’aspect du neuf. Comme cette finition est plus poreuse que le cuir lisse, elle se tâche facilement, et il est donc très important dès l’achat de commencer par imperméabiliser la chaussure avec une bombe, après l’avoir brossée à rebrousse poil. Brossage toujours du bout vers les contreforts.

L’entretien consiste à brosser les chaussures dans le sens des fibres. Si la chaussure est détrempée, l’essuyer dans le sens des fibres et laisser sécher sur embauchoirs. Lorsqu’elles sont vraiment encrassées, l’Omni-Nettoyant Saphir Médaille d’Or marche très bien.

Pour enlever les taches ou les zones lustrées et devenues brillantes par frottement, on peut utiliser une gomme spéciale nubuck, légèrement abrasive, qui décollera les fibres et permettra de récupérer la texture velours. Au début, la brosse crêpe est moins agressive que la gomme jusqu’à ce qu’elle chauffe. Après, sa consistance change et elle devient « collante. »

Si la surface est vraiment très abîmée, on peut passer un petit coup de papier abrasif.

Enfin, il est possible de redonner de la couleur avec des sprays colorants.

Cuir Vernis

Pour nettoyer du cuir vernis point besoin de crème ou de cirage mais tout simplement du savon de Marseille avec un peu d’eau.
J’ai déjà nettoyé mes Common Projects blanche en nappa vernis de cette manière et ça fonctionne très bien!

Je veux recevoir les bons plans et conseils !
Tu veux aller plus loin que les autres ? Recevoir nos bons plans shopping et nos meilleurs conseils ? Tu ne veux plus louper aucun de nos lancements ? Laisse nous ton mail, on est garanti sans spams ni édulcorants !


Support: Choix et entretien

Sidney, calcéophile

Et pour ceux qui voudraient qu’on leur mâche le travail, voici les produits qu’on vous recommande, livrables chez vous en 24h depuis Amazon :














Vous aimerez également

About Author

Sidney Chroniqueur Bw-Yw. Convaincu qu'un style ne prime pas sur un autre j'aime surtout la variété, les choses bien faites et les sneakers.


3 COMMENTS ON THIS POST To “Comment entretenir ses chaussures et les sublimer?”

  1. Très intéressante l’astuce avec la graisse pour imperméabiliser le cuir avant le glaçage, je connaissais pas.

    À tester quand j’aurai l’occasion. Merci.

    Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
sélim crapule isakin paris
Isakin Paris : streetwear pour hommes, l’interview d’Alex

Aujourd'hui, c'est Sélim qui prend la parole sur Bw-Yw avec une petite interview tout à fait sympa. Je ne vous...

Fermer