Code Couleur Denim : Interview de Rémi Ehrhart

J’ai dernièrement eu le plaisir de rencontrer Rémi Ehrhart, au sujet de sa marque de jean code couleur denim afin d’en apprendre plus dans sa petite boutique niché dans une rue calme du marais à Paris.

boutique code couleur denim

Note de Jérémy : Vous pouvez retrouver nos articles sur comment choisir un jean ou pour en apprendre plus sur le selvedge ; qui seront un très bon complet à cette interview.

Sidney: Qu’est ce que le jean de Code Couleur Denim (CCD)? Décris le nous s’il te plaît.

Rémi Ehrhart: Le jean que nous fabriquons est un jean brut ayant été surteinté, pour qu’il conserve la profondeur de son indigo plus longtemps que ne pourrait le faire un jean brut classique. Ainsi, même au fil de plusieurs lavages, le jean garde ses tons d’origines avant de commencer à se délaver.
Nous avons des clients qui l’ont lavé souvent pour qu’il s’éclaircisse, mais c’est justement la force du jean brut. Chacun peut en faire ce qu’il veut pour en faire un vêtement réellement personnel.
Alors pourquoi avoir effectué un tel traitement? Et bien tout simplement parce que je considère que c’est la forme sous laquelle le jean est le plus élégant. Le plus polyvalent aussi, il faut bien avouer que de nos jours c’est une des pièces maîtresse de la garde robe masculine, quelque chose de réellement essentiel.
Et bien sûr, le point principal du jean est ce code couleur, caractéristique de notre marque.

S: Oui c’est une des premières choses que l’on remarque quand on examine le jean. Qu’est ce que cela représente?

rouge code couleur denim

RE: La marque repose sur l’univers couleur des jeans. Sur chaque pièce de la collection il y a toujours une petite touche de couleur. Un billet sur la jambe et un stitching sur le passant droit. Chacun étant différent et représentant une thématique, des traits de caractère que l’on pourrait retrouver chez différentes personnes ou bien plusieurs d’une seule. On choisit donc un unvivers en fonctions de ses goûts, de ses habitudes de vie. Il y a en tout 4 différents : Rouge, Bleu, Vert, Jaune. Chaque couleur représentant un univers particulier dans lequel le client va pouvoir s’identifier.
On crée donc des communautés de couleurs, par lesquelles on peut construire un ensemble cohérent.

S:Comment est née cette idée?

RE: L’idée, au moment de lancer la marque, c’était de travailler un produit très classique du vestiaire de l’homme.
En l’occurrence le jean qu’on allait devoir caractériser et personnaliser. Pour notre démarche, le choix s’est porté sur les couleurs car tout le monde y est sensible, et que c’est un signal visuel.
A partir de là on a développé l’idée que ce serait un élément identitaire.
En poussant le concept plus loin, on en arrive à pouvoir créer une petit univers autour de chaque couleur. Notamment grâce à des accessoires qui viennent renforcer l’univers qui y correspond.
On aide en plus à construire l’univers en accessoirisant le tout, en proposant tout une gamme d’accessoire. Ceinture, cravate, sac, foulards, chaussures. Ils sont là pour légitimer la marque de prêt à porter que nous sommes, même si l’axe principal reste le jean. Ils permettent de témoigner de cet univers que l’on a choisi.

Note Sidney: Pour exemple la couleur rouge qui est celle de la passion, de la sensualité, de la séduction a donné lieu à une cravate en laine et soie rétro (fabriquée en Ecosse) qui nous ramène au code de l’homme habillé séducteur qui enfile ses gants de conduite, en cuir camel et crochet écru, avant de prendre le volant d’une jaguar type-E décapotable avec une beauté fatale sur le siège passager.

playboy code couleur denim rougeOui, comme dans les films des années 60/70. 😀

L’idée est vraiment d’exprimer des choix personnels à travers le jean que l’on va porter. Le vêtement est un prolongement de la personnalité, donc je conçois la façon dont on s’habille comme un moyen de s’exprimer au jour le jour, l’expression de notre humeur le matin quand on est devant l’armoire.

S: C’est le jean social que tu nous proposes en fait!

RE: Oui, exactement! Dans chaque univers nous offrons, par un petit journal que l’on édite, à nos clients des conseils art de vivre, voyages, musiques à écouter, conseils mode et autres bonnes adresses autour du même état d’esprit que la couleur représente.
Le but est vraiment de rassembler « autour de » et d’alimenter ce fameux point de rassemblement, grâce à du contenu toujours nouveau et ciblé. Les clients reconnaissent entre eux le choix de chacun, grâce à la couleur. A termes lorsque l’on aura suffisamment de notoriété on finira peut-être par organiser des soirées à thèmes rouge, des événements sportifs vert etc…

S: Comment et pourquoi est ce que tu t’es lancé dans le prêt-à-porter?

RE: C’est en fin d’études que je me suis lancé. J’ai travaillé sur différents business model dans le PàP, les services et l’immobilier afin de conclure mon parcours. Pour chacun de ces modèles le principe était de créer une société, pour au final la présenter à des investisseurs.
J’ai alors choisit l’entreprise de prêt_à-porter avec le jean comme produit principale et je l’ai présenté à des investisseurs.
J’ai une fibre artistique qui a fait que c’est le projet qui m’intéressait le plus. Je pouvais faire appel à ma créativité grâce au stylisme en plus d’avoir une affinité avec le produit. Mais au delà de ça c’est aussi ce projet qui est ressorti en terme de faisabilité d’une part, et d’objectifs intéressants à réaliser d’autre part.

S:Comment s’est faite la démarche de la création du jean?

RE: Je me suis lancé avec des premiers prototypes en allant voir les gens en demandant: « qu’est ce que t’en pense? » et avec les réponses « il faudrait modifier ça », « Pour moi un jean c’est ça » etc… j’ai pu affiner mon travail le rendre plus précis. Cette phase de prototypage a duré presque 8mois.
Ça a été très long, surtout qu’au départ je ne suis pas du métier, donc on devait trouver les personnes qu’il fallait, qui allaient assembler le jean, d’où viendrait la toile, laquelle va-t-on prendre?

Et quand bien même tu penses avoir trouvée la matière qu’il faut, tu demandes la réalisation de la pièce, elle est montée ensuite tu fais tes calculs par rapport à ce que tu as prévu et là tu te dis: « Mince! C’est pas ça…. » Du coup il faut le renvoyer.
On a fait 4 fois l’aller retour chez le fournisseur, et ça prend du temps.
Tout en sachant que l’on est jamais prioritaire parce que l’on va partir sur des premières commandes de 500 pièces comparé aux autres marque qui en lance 50 000. On perd du temps un fois de plus car ce n’est pas avec nous que le fournisseur va faire des bénéfices intéressant dans l’immédiat. Donc si on ne lâche pas l’affaire en revenant à chaque fois que le produit ne correspond pas le fournisseur peut limite nous envoyer promener si ça lui tape sur les nerfs.

Heureusement ça n’est pas arrivé, on aurait vraiment pris du retard à ce moment là. On a bien été écouté, le prototypage s’est bien passé, de sorte que l’on a bien eu le jean qu’on voulait et ainsi pu lancer la première production.

Il faut souligner que le prototype a été très utile et important, car de nouveaux éléments peuvent s’ajouter à ce que l’on a pensé au départ. On le présente même si on a encore des doutes, justement quelqu’un aura peut être une proposition intéressante à laquelle tu n’aurais pas pensé pour faire évoluer le produit.

code couleur denim toile rouge

S: Pour ton cas personnel, ça c’est passé comment?

RE: Je savais que mon produit ne cassait pas des briques sur le premier et deuxième prototype mais je l’ai quand même présenté. Et justement on m’a apporté des choses auxquelles je n’avais pas pensé, ce qui a permis d’avancer plus vite.

S: Et par rapport à la première idée que tu te faisais de ton jean, quelles différences existent avec le produit finit?

RE: Pour faire les choses dans l’ordre il y a eu la recherche de matière qui a été compliqué. Nous nous étions arrêtés sur celle qu’il nous fallait, car c’était un des deux points majeurs avec la coupe. On voulait vraiment une toile qu’on aimait. Par exemple trouver la même que celle employé pour le jean Dior, la couper, puis l’envoyer au montage pour avoir un rendu hyper qualitatif. Ne serait ce que faire une « copie » est compliqué. Le truc c’est qu’on a pas trouvé une telle toile.

Et il fallait garder en tête le processus du jean surteint pour garder l’aspect brut. Ça a rajouté au délais car ce ne sont pas des jeans finis qu’on nous envoie pour les toiles mais de simples petits carré de tissus. Nous en avions retenu 2, et le rendu sur le carré de toile est loin de garantir le même rendu une fois la pièce montée.

S: Et vous avez pensé à du selvedge pour la toile?

RE: On a aussi fait des essais avec du selvedge, mais comme beaucoup l’on déjà fait on a choisit de ne pas en faire pour se démarquer. Ce n’était pas non plus un absolu à nos yeux.
Cette phase a pris 3 mois, et on a lancé les premiers prototypes juste après.

S: Comment s’est passé le patronage du jean? (sa coupe)

RE: Pour la coupe c’est très compliqué. Puisque c’est ce qui détermine le fit de la pièce. On réalise donc des tableaux de mesures, un prototype réalisé en France avec un styliste qui est envoyé à l’usine pour le préparer à la production.
C’est une phase où tout se joue au détail et au millimètre. Par exemple pour une écart de 8mm au niveau du genou tout le fit du jean sera gâché. De ce fait on passe notre temps à faire les allers-retours jusqu’à ce que la pièce soit parfaite et corresponde aux mesures.
Apparemment dans ce secteur, le jean est un des vêtements les plus difficiles à réaliser, en comparaison à un t-shirt qui est bien plus simple.

Ce fut difficile mais c’était important à mes yeux de lancer une marque autour d’une pièce particulière telle que le jean.

S :Et par exemple, sur un jean, de combien est le leg opening? (l’ouverture à la cheville)

RE :La coupe perfect fit est une coupe qui s’adapte à la morphologie de chacun en fait. Pour faire simple, pour un jean en 40 (taille française) l’ouverture de la cheville sera de 18,5cm et pour une taille 46 on aura 20.5 (mesures à l’appui 😉 ).
C’est une coupe qui évolue en fonction de la taille de chacun.

code couleur denim jaune fit

S :Quels sont les plans pour la suite?

RE :Comme je l’ai mentionné tout à l’heure on monte en gamme pour les accessoires principalement. Ceintures, gants. Toujours imbriqué dans l’idée des univers couleurs.
Chaque univers a sa ceinture, celle que nous produisons en cuir de buffle, et un autre modèle avec des cuirs lisses fabriqués en Belgique à la main.
On commence à réaliser des sweats brodés et t-shirts imprimés, Un sac 24/48h en cuir. Egalement un modèle de chaussures en collaboration artisanale avec Londres façonné à la main fait de nubuck et d’une semelle en mousse de caoutchouc pour un produit très souple et léger.

Concernant le jean, ce que nous proposerons en premier est la customisation.
Un morceau de tissu cousu sur une des deux poches arrière, pour ajouter un peu plus de caractère au vêtement. Une poche en laine, une autre en imprimé fantaisie etc.. On en a 4 pour le moment.

C’est une collaboration stylistique avec des distributeurs en série limitée. On choisit les tissus ensemble, nous nous occupons de la production et eux ont l’exclusivité sur le produit. Imprimé liberty avec rue tiquetonne:

code couleur denim customisation
code couleur denim customisation

J’invite donc tous les parisiens à aller rendre visite à Rémi dans son showroom rue de Montmorency dans le 3ème arrondissement près du métro rambuteau, vous serez bien reçu assurément 😉
Et sinon vous pouvez toujours visiter le site internet de la marque

Voilà! Je vous quitte avec quelques photos du jean porté par Rémi lui même:

code couleur denim rémi ehrhart jaune
code couleur denim jaune
code couleur denim jaune

Sidney

Vous aimerez également

About Author

Sidney Chroniqueur Bw-Yw. Convaincu qu'un style ne prime pas sur un autre j'aime surtout la variété, les choses bien faites et les sneakers.


« Previous Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
relooking homme kevin
Le relooking de Kevin

Comme je vous l'évoquais rapidement à la fin du best of ; certains membres de l'équipe font parfois des relooking...

Fermer