AMI, Melinda Gloss, La Comédie Humaine : Les trois coups de coeur montants de Bw-Yw

Jérémy vous en avait parlé il y a quelques semaines, certaines marques sont actuellement en train de changer le marché du prêt-à-porter masculin et il est de notre devoir de nous attarder sur elles afin de mieux comprendre à la fois leur positionnement présent ainsi que les évolutions que nous pouvons d’ores et déjà pressentir. Nous en avons choisi trois qui proposent des basiques fiables ou des pièces plus avancées, toujours dans un rapport qualité/prix très bien placé. Chacune de ses marques a un univers, une identité tout à fait reconnaissable … Here we go !

Avant propos

Plutôt que de poster la totalité des lookbook sans analyse ni commentaire de notre part, nous avons préféré sélectionner les tenues que nous préférons, afin de les décrypter et de proposer des angles de réflexions sur le style. Le but ici, c’est d’éduquer l’oeil tout en douceur.

Melinda Gloss

Melinda Gloss est née en 2007, créée par deux étudiants en philosophie : Rémi de Laquintane et Mathieu de Ménonville. Chez Melinda Gloss, le vestiaire est chic, élégant,  parfois sujet à des twists créateurs particulièrement sympas. Les détails sont savamment étudiés. La majorité des pièces est produite en France, notamment à Paris, et une partie en Italie. 2013 représente un tournant particulier pour la marque, qui a eu le droit à son premier défilé pour la collection hiver 2013/2014.

Chemise MG Sidney

La chemise Melinda Gloss, pièce avancée, assagie et encadrée par deux autres belles pièces : le manteau Baron Y*** et le sweatpant Aviatic. Il a du goût notre Sidney.

De fait, la marque a investi un vestiaire plus avancé que ce qu’elle proposait auparavant (voir photo ci-dessus). Les pièces basiques restent néanmoins nombreuses, et l’investissement vaut le coup si vous avez le budget. Voyons ensemble ce que propose Melinda gloss pour cet été.

Nota Bene : les créateurs de la marque sont grands et élancés, et les pièces sont clairement pensées pour ce type de silhouette.

MelindaGloss_SS_14

Commençons bien, commençons simple : un costume droit accompagné d’une maille. Une vraie tenue casual chic, une tenue de tous les jours, très simple en apparence – peu de couleurs, peu de contrastes. Mais on appréciera les différents rappels dans la tenue, et qui communiquent entre eux : les boutons de la veste et les chaussures sont de la même couleur. Quant à la couche présente sous la veste, quoique d’une teinte plus claire, elle permet de lier ces éléments entre eux. Les manches retroussées créent du volume, des lignes horizontales, de l’empilement qui rendent la silhouette plus compacte au centre et donnent un visuel très réussi. Oui, c’est très réussi.

MelindaGloss_SS14_16

Un look à l’opposé du premier, qui prend pour base ce pull jaune. C’est un travail de styliste et ça se sent : tout l’effet est dans le contraste des matières : celui de la maille d’un côté et du cuir du blouson et de la ceinture de l’autre. La plupart du temps, on aura tendance à assagir ce type de couleur très vive, pour donner de l’énergie à la tenue sans la rendre trop criarde. Ici, on a tenté l’inverse : travailler sur la couleur pour ne pas la rendre sage, mais travaillée, domptée en finesse. Quant au bas, il sert très bien le haut : sobre, il n’attire pas l’œil, il lui permet plutôt de rester posé en hauteur. Cependant ne vous y trompez pas, le pantalon, classique garde un bel effet « débraillé chic ». Fluide et tombant sur les sneakers. Pour vous lancer dans ce type de tenues, assurez-vous d’avoir de bons basiques, dans des teintes sombres, qui vous permettront d’accorder les couleurs les plus fortes sans passer pour un clown.

MelindaGloss_SS14

Un blazer « 4 on 2 » – quatre boutons dont deux actifs – intéressant : le rendu est plus casual, notamment de par l’alignement des boutons, et s’éloigne des silhouettes plus classiques des « 6 on 2 » – six boutons dont deux actifs. Des boutons contrastant par ailleurs sur le blazer et rendant la pièce moins ennuyeuse, plus forte. Le pantalon à motifs, très fitté, contraste avec le haut structuré de la silhouette. Le mannequin est comme « monté sur des échasses » ! Notez enfin le rappel très discret des motifs de la chemise avec la couleur des chaussures.

MelindaGloss_SS14

On y arrive : ma tenue préférée de cette collection !

Notons tout d’abord un joli bleu, plus estival que celui de la première tenue. Un layering réussi, avec des manches retroussées qui, comme dans la première tenue, structure la tenue en rappels successifs (blanc/bleu/bleu). Un joli costume, « cassé » par une écharpe nouée autour de la taille.

J’en discutais il y a peu avec Sidney, j’aime beaucoup l’inspiration asiatique et zen qui rejaillit dans les tendances du moment, et je songe de plus en plus à acquérir un cardigan avec un twist type « ceinture kimono ». Il m’est même arrivé de tenter de nouer une écharpe de cette façon autour de l’une de mes mailles, pour tenter de créer ce type d’effet (mais c’était moche).

Ici, c’est particulièrement concluant ! Je note que cette écharpe « en ceinture » est du même bleu que celui qui finit le cardigan, au col et à la ceinture (toujours ce travail de rappels). L’écharpe est nouée sur le côté, bien au dessus de la ceinture classique, au dessus du premier bouton, pour donner un côté plus naturel à l’ensemble (et c’est joli).

Malheureusement, ce type d’essai stylistique conviendra surtout aux personnes d’assez grande taille (ce qui n’est pas mon cas).

Un très beau travail !

MelindaGloss_SS14_

Enfin, pour finir l’analyse de la collection Melinda Gloss, attardons-nous sur cette tenue quasi monochromatique dont l’intérêt principal, à mon avis, réside dans le contraste incroyable entre ce haut structuré par le blouson croisé en cuir, ainsi que par la chemise et le bas, fluide au possible. Notez que dans des tenues possédant peu de contrastes de couleurs, il est nécessaire de jouer avec les matières. La continuité du haut et du bas est assurée par la chemise sortie hors du pantalon. Au fond et plus qu’autre chose, je suis étonné par cette tenue qui m’inspirera forcément à l’avenir.

Je recommande Melinda Gloss pour les grands qui souhaitent avant tout mettre de la couleur et des pièces avancées dans leurs tenues. Rappelez-vous les méthodes de rappels successifs, qui vous permettront de construire vos tenues de manière logique, et de ne pas tomber dans une extravagance de mauvais goût.

La Comédie Humaine

La Comédie Humaine est une jeune marque installée dans le 10ème arrondissement de Paris. Son credo : s’inspirer de l’univers de Balzac et de son immense oeuvre littéraire – une suite de romans intitulée La Comédie Humaine – pour en tirer un vestiaire à la fois classique et urbain. La définition du dandy trouve ici son acception la mieux traduite à mon sens, en terme de style et de bon goût. Les pièces les plus classiques sont revisitées : blazer, costume, chemises… Le tout est fabriqué en France et en Europe.

Pour la collection printemps/été 2014, la marque s’est basée sur une nouvelle de Balzac  : «Une passion dans le désert».
Elle raconte l’histoire d’amour inhabituelle et audacieuse entre une panthère et un soldat de l’armée napoléonienne…

Parlez-moi d’amour et de désert, je vous parlerai de romantisme et d’orientalisme. Et qui mieux qu‘Eugène Delacroix, ce fabuleux coloriste, pourrait illustrer le thème de cette saison ?

Delacroix

Les Fanatiques de Tanger, 1837, Eugène Delacroix. C’est pas dandy mais c’est joli !

Les couleurs choisies rappellent les teintes désertiques d’Afrique du nord : ocre, havane, jaune, ainsi que les cieux et les étendues d’eau, avec leurs bleus en tous genres.

Les imprimés, plus audacieux, donnent un ton résolument urbain aux tenues : camouflage, pyramides, etc. Le dandy moderne aime les pièces classiques comportant des twists de matières et de couleurs. Allons-y gaiement.

LCH_1

Comme pour Melinda Gloss, La Comédie Humaine opte pour un blazer croisé en gabardine de coton plutôt casual, avec ces quatre boutons alignés. La chemise « button down » renforce ce ressenti. Le costume est parfaitement cintré et épouse parfaitement les lignes du corps. C’est un très beau costume pour une offre de prêt-à-porter, dans un bleu que l’on est peu accoutumé à voir et à porter.

LCH7

Mon coup de cœur pour cette superbe saharienne, ou veste safari, en lin et coton. Le casual chic à l’état pur. Une veste très équilibrée, qui emprunte au classicisme tailleur (joli col) et garde en même temps une touche militaire un peu british. On aime cette ceinture fine qui permet de cintrer le vêtement à souhait (c’est pratique). Enfin, un gris possédant beaucoup de personnalité, mettant parfaitement en valeur les matières utilisées. Sous la veste, un tee-shirt, une chemise, ça reste très facile à porter. La difficulté réside dans le choix du pantalon/short (short qui s’arrête au dessus du genou, c’est la règle). Ici, l’imprimé du short et de la doublure de la veste sont les mêmes, et c’est cool. C’est tout.

LCH4

Le look « Waouh » de cette collection. L’imprimé camouflage revisité sur un blazer croisé casual permet d’obtenir une pièce plus versatile qu’on ne pourrait le croire au premier abord. Une tenue que pourrait définitivement adopter Jeremy. On aime l’imprimé du blazer qui reste discret, presque ton sur ton, et qui ajoute une touche urbaine à cette pièce. À dire vrai, nous pourrions nous attarder longtemps sur cette veste : les détails et les finitions semblent particulièrement bien soignés, et les lignes sont simplement magnifiques. Chez La Comédie Humaine, le cintrage est parfaitement ajusté : c’est valable pour les chemises (testées), les blazers (testés) et les manteaux (testés).

LCH2

Nous y sommes ! Encore une fois, le kimono est revisité, cette fois-ci différemment et sans ceinture. On retrouve une veste entre blazer et teddy, à la fois chic (poche plaquée) et sport (un bouton central assez haut, un double boutonnage resserré au niveau de la ceinture). À la fois épurée – pas de col, des détails discrets quoiqu’efficaces – et élégante, cette veste originale, d’un bleu classique, se marie ici très bien avec la chemise, très classique elle aussi. On aperçoit d’ici les multiples assemblages possibles : plus casual avec un tee-shirt, plus chic avec un pantalon et une cravate. De quoi faire travailler notre imagination !

Une veste élégante et qui sort des sentiers battus : chez Be what you wear, on souscrit, on prescrit, on recommande.

LCH5

Véritable pièce forte de cette collection, ce perfecto rouge en coton gabardine, également disponible dans d’autres coloris et en lin, donne un côté un peu plus « rock » à la collection. On aime les épaulettes – c’est utile pour une telle pièce en coton – et le côté épuré de la pièce. En été, le rouge est plus versatile qu’on ne pourrait le croire. Associez-le à des couleurs de même camaïeu, autour du beige notamment, ou bien à des bleus et des blancs plus sages.

Chez La Comédie Humaine, il y a un vrai travail pour rendre les pièces épurées, simples. Une pièce forte de ce vestiaire sera d’autant plus facile à accorder, aucun détail ne surcharge les pièces, et même les imprimés restent discrets. Je recommande La Comédie Humaine si vous souhaitez construire votre garde-robe autour d’un style classique. Vous pourrez prendre des risques contrôlés sur les pièces les plus fortes, qui restent versatiles, et que vous apprendrez vite à bien porter.

AMI

La marque Ami a été créée par Alexandre Mattiussi, styliste français, en 2011. Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous êtes déjà au courant : Jeremy en est un ambassadeur exemplaire (lui, et son pantalon animalier).

Chez ami, les photos ont été réalisées dans un décor d’aéroport : des entrepreneurs croisent des aventuriers, des golfeurs ou de simples touristes « à la cool ».

ami_1

On commence par un costume plus classique que ceux proposés par Melinda Gloss et La Comédie humaine : un bleu marine très facile à porter, porté avec une chemise blanche (peut-être l’une des pièces les plus versatiles du vestiaire masculin) et une cravate prince de galles qui donne un peu de relief à l’ensemble. À noter : la ceinture, le sac et les chaussures dépareillées (couleur rouge pour la ceinture, noire pour les chaussures et le sac), qui donne du naturel et un peu de nonchalance à l’ensemble.
Note de Sidney : Remarquez la coupe du costume, et surtout celle du pantalon. C’est un taille basse mêlée à une coupe légèrement ample à la fourche et aux cuisses. C’est cette note moderne qui porte avec elle toute la sensation de décontraction de la tenue. Les chaussures en cuir tressé s’inscrivant dans la continuité de cette idée. L’ensemble reste somme toute assez classique mais possède une belle fraîcheur.

ami_2

Un très beau travail de maille dans un bleu qui pourrait vite s’avérer ennuyeux, sans ce relief très particulier dû à la technique de fabrication.

Encore une fois, une ceinture nouée à la main, cette fois-ci non pas avec une écharpe mais avec une veste de la collection. Ce voyageur un peu perdu reviendrait-il d’un week end à la mer passé sur l’île de Ré ? On note : le rappel de jaune entre chemise (col et manches) et « ceinture »,  et la paire de derby double boucle qui termine la tenue.

ss14_13

Un look un peu particulier ici, puisque les pièces sont assez peu accordées entre elles. Un look voulu « à l’arrache » ou « à la cool » qui oscille entre un style très streetwear pour le haut : sweat shirt imprimé, veste imprimé camouflage noué à la ceinture (encore cette manie de marquer la taille, de manière très dépareillée cher ami) et un style beaucoup plus classique pour le bas : pantalon en laine et derby rouges. Un contraste étonnant avec un haut visuellement chargé et un bas beaucoup plus épuré. Une sorte de choc entre deux cultures d’où émerge une élégance un peu italienne et décomplexée.

ss14_6

Mais d’où vient ce pantalon ?

Pour ma part, ces rayures verticales me plaisent beaucoup, et ce pour deux raisons principales :

– C’est original, bien pensé et bien intégré dans cette tenue (notez que la continuité chemise-pantalon est assurée par deux motifs semblables mais d’échelle différente, et c’est une règle indispensable de bon goût)

– C’est le genre de pièce qui créé de la verticalité dans la silhouette, et c’est du très bon pour les personnes de petite taille dont je fais partie (1m70 et moins). Une pièce forte qu’il faudra intégrer dans des tenues casual fortes. A ne pas mettre entre toutes les fortes mains.

ss14_17

Un look preppy proche de l’univers d’une certaine marque au poney logo. Une très belle maille dans un joli vert, tout en relief. Un chino coloré (vous êtes prévenus, cet été, il faudra mettre du jaune) et des chaussures et une ceinture bien assortie. J’aime beaucoup ce camaïeu, très estival, très « solaire ». Un clin d’oeil décalé à l’imprimé camouflage, qui permet d’éviter l’image de « joli garçon BCBG ». Enfin, une touche de bleu qui, mine de rien, assagit et encadre bien le vert. Dans le cercle chromatique, le bleu est à l’opposé du camaïeu chaud jaune – marron, il en ressort d’autant plus facilement, même par simples petites touches.

Pour un style orienté « streetwear », orientez vous vers ami. Les chinos, les sweat shirts, les imprimés concourent à créer une image moins dandy et plus urbaine que La Comédie Humaine. Si vous préférez les pièces classiques, utilisez ami pour ajouter des touches de motifs et de décontraction dans vos tenues.

J’espère que ces analyses vous ont plu. Pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à dénicher les tenues les plus fortes visuellement, celles qui dégageaient le plus de personnalité, que ce soit par leur complexité ou par leur construction, pour ensuite les analyser et vous livrer mes impressions. C’est un exercice très formateur.

Vous avez des questions sur l’une de ces marques ? Sur un look ou une pièce en particulier ? Nous répondrons à tous les commentaires !

Adrien, le dandy casual streetwear chic coloré branchouille.

Vous aimerez également

About Author

Adrien Danseur et grand amateur de compote de pêche, j'aime avant tout les créateurs confidentiels, les foulards vintage, et les rayures. Beaucoup de rayures.


2 COMMENTS ON THIS POST To “AMI, Melinda Gloss, La Comédie Humaine : Les trois coups de coeur montants de Bw-Yw”

  1. Hank dit :

    Salut Adrien, super article !
    Sinon que penses-tu du blouson Emile Blondet de la comédie humaine qui se situe lui aussi entre la veste et le teddy.

    http://www.lacomediehumaine.com/shop/fr/135-blouson-emile-blondet-marine-gris.html

    • Adrien dit :

      Hello, Merci pour ton retour !

      C’est un blouson très réussi ! Pour l’avoir vu en vrai, et porté, c’est une pièce très versatile et facile à porter.
      Tu devrais le revoir très bientôt dans un article du blog, mais je ne t’en dis pas plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Mode Homme et nous.

Bw-Yw est un blog mode homme, traitant des tendances, proposant des looks mais aussi du lifestyle, grooming, voyages et cosmétiques.

Retrouvez-nous sur toutes nos thématiques, qu'il s'agisse de mode masculine ou de billets d'humeur, en voyageant à travers le blog.

Pour nous écrire par Courrier : BW-YW SARL - 14 rue Caffarelli - 75003 - Paris

Et par Email : Presse (at) bw-yw (point) com

Si vous souhaitez parler de nous

Vous voulez en savoir plus sur Bw-Yw ? Comprendre quelle est notre mission ? Retrouvez-nous dans la page à propos et dans la charte du blog pour tout savoir de nous. Vous y trouverez aussi nos parutions extérieures que ce soit sur d'autres blogs ou dans les médias.

La Blogroll Bw-yw

Découvrez tous Nos copains à visiter , parce que la mode, c'est aussi partager et faire des rencontres. Si vous souhaitez figurer dans cette catégorie, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail pour vous faire connaître !

Et ne loupez pas non plus la blogroll féminine, avec tous les blogs de filles qu'il faut lire !

Ce que vous devriez savoir sur nous

N'hésitez pas à nous contacter pour toute demande d'information. Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques. © Copyright 2012 Bw-Yw blog lifestyle et de conseils pour les hommes. Pour tout renseignement complémentaire, référez vous à la page contact

Lire les articles précédents :
Image de couverture look hiver
Look du jour : contraste d’hiver

Depuis plusieurs semaines déjà, vous voyez ici où là des sneakers Lanvin, qui traînent dans les looks de Sidney notamment,...

Fermer